Se lancer dans le sport automobile : nos conseils !

pilote-automobile-professionnel
Se lancer dans le sport automobile : nos conseils !

Devenir pilote automobile n’est pas une mince affaire. De nos jours, il ne suffit pas d’être bon il faut aussi avoir des fonds pour réussir une carrière notamment en monoplace. Nous avons l’exemple de la Formule 1, le « sommet du sport automobile » pour nous rappeler que le budget joue beaucoup dans ce domaine. Dans cet article nous allons aborder les différents points afin de réussir une parfaite carrière dans le sport automobile.

 

Se former au pilotage grâce aux stages automobiles

Il existe différents moyens de se lancer dans l’automobile. Le stage de pilotage reste le meilleur moyen. Il nous permet une approche directe à la conduite et aux sensations que cela procure. Ces stages nous montrent si on est fait pour la conduite ou pas, c’est une façon de prendre confiance en soi. Des journées d’initiations sont mises à disposition afin de faire connaître le sport automobile aux plus jeunes d’entre nous. Ces journées permettent aux enfants et aux adolescents de réaliser leurs rêves et de leur faire découvrir un sport qui pourrait devenir leur ambition. L’école formula Kids dirigé par Mike Parisy (pilote professionnel) démontre que derrière des petits enfants se cachent des grandes légendes du sport automobile.

Choisir sa catégorie de course automobile

Choisir sa catégorie dans le sport automobile dépend souvent du budget. En effet, beaucoup de pilotes venant de se lancer rêves de devenir un jour pilote de formule 1. Pour ce faire, il faudrait continuer dans la monoplace et espérer avoir le potentiel requis. De nos jours, beaucoup de pilotes se dirigent vers la GT après avoir effectué un ou deux ans de monoplace. La GT est un moyen de se faire plaisir avec des fonds moins conséquents que ceux de la monoplace tout en pouvant faire une carrière en tant que pilote professionnel. Cependant la meilleure école possible pour débuter reste la formule 4 académie. En effet, cette école prépare sur 6 meetings de course des jeunes pilotes de 13 à 18 ans. Pour les pilotes de GT professionnels revenir sur la monoplace comme la formule Renault 2.0 permet après un temps de pause de revoir leur base de pilotage.

Définir un budget

Souvent cette étape ne dépend pas de nous mais des partenaires. Définir un budget est une des choses les plus importantes avant de vouloir se lancer dans le sport automobile. Le sport automobile donne une petite partie de plaisir en roulant sur les différentes pistes du patrimoine français et prend une grande partie de notre temps à essayer de trouver de potentiels sponsors afin de pouvoir effectuer une saison entière de monoplace, de GT, de prototypes … Définir un budget permet de se fixer une orientation et de ne pas baisser les bras lors des meetings de course plus difficile. En effet, il faut toujours prévoir une somme un peu plus élevée que prévu dans les moments où il y a des incidents de course avec de la casse. Il faut toujours commencer le sport automobile avec un petit budget afin de voir si la compétition nous plaît vraiment, si les déplacements n’ont pas de conséquences sur notre vie professionnelle ou encore si notre talent peut nous donner accès à des catégories plus  attrayantes. La Twin’Cup est l’un des championnats les moins chers de France, il permet de s’amuser sur les circuits et de s’améliorer en mécanique. Cette catégorie nous apporte beaucoup d’expérience.

 

Prendre une licence et une homologation de pilote automobile

 

Prendre une licence est indispensable afin de pouvoir rouler sur circuit dans les règles. La licence dépend de l’âge et de la catégorie pratiqué. L’homologation de pilote automobile est également obligatoire. Il faut savoir que ces deux choses-là ont un coût.

 

 

S’entraîner et se perfectionner dans la conduite

Comme le vélo, le sport automobile s’apprend. Plus l’on roule et plus l’on a de chance de devenir expérimenté. Le sport automobile est un cercle vicieux, il faut de l’argent pour rouler, mais il faut aussi de l’expérience pour continuer dans ce domaine. Pour se perfectionner, il faut commencer doucement en apprenant les bases de la conduite et en allant chercher les détails qui feront la différence. Pour se perfectionner, les stages de conduite sont conseillés. En effet, lors d’un stage le pilote est encadré tout au long de la journée par des mécaniciens des ingénieurs et un coach afin de faire persévérer le conducteur.

 

Se faire aider par des pilotes professionnels

L’entraide est la plus importante partie pour réussir à devenir un bon pilote. Il faut savoir accepter la critique et il faut également savoir mettre en pratique les conseils d’un pilote professionnel. C’est grâce à ses conseils et son expérience que vous deviendrez un excellent pilote de course.

Partager cet article