Portrait du pilote Juan Manuel Fangio

juan manuel fangio
Portrait du pilote Juan Manuel Fangio

Qui est Juan Manuel Fangio ?

Juan Manuel Fangio, naît en 1911 à Balcarce en Argentine dans une modeste famille d’immigrés italiens. Très jeune, il se passionne pour la mécanique puisqu’il fréquente un atelier de réparation automobile. Il devient apprenti mécanicien à 11 ans avant d’être engagé par les concessionnaires Ford et Studebaker. On lui confie parfois le soin d’essayer les nouvelles voitures. À 18 ans, il effectue des débuts en compétition comme copilote, aux côtés d’un riche client du garage. Cette expérience lui donne un avant-goût de la course automobile. Alors qu’il est âgé de 25 ans, il dispute sa première course. C’est au volant d’une Ford V8 de 85 chevaux qu’il s’engage en 1938 dans le Gran Premio de Necochea.

Il se lance alors dans les courses routières. En 1940 il obtient son premier titre de champion d’Argentine de “carreteras” puis s’adonne aux courses sur circuit. Fangio effectue ses débuts en Formule 1 en 1948, lors du Grand Prix de l’ACF disputé sur le circuit de Reims. Intégré à l’équipe d’Argentine, Fangio enchaîne les succès en Europe. “L’as du volant argentin” remporte son premier championnat du monde, au volant de son Alfa Romeo 158, lors du Grand Prix de Monaco, le 21 mai 1950. Il réalise, par la même occasion, le premier hat trick (pole position, meilleur tour en course et victoire) de l’histoire de la Formule 1. La légende est née.

La carrière du pilote

Le pilote automobile argentin signe une carrière d’exploit. Cinq fois champion du monde de Formule 1, Fangio a dominé la discipline dans les années 1950. Il est à ce jour le seul pilote à être sacré champion du monde dans quatre écuries différentes. Il commence en effet chez Alfa Roméo puis passe chez Maserati, rejoint Daimler-Benz avant de rouler pour l’écurie Ferrari. Il terminera sa carrière à nouveau chez Maserati en 1957.

Cette année-là, alors qu’il est annoncé sur le déclin, Fangio montre de quoi il est capable et s’impose en Argentine, à Monaco puis poursuit sa marche triomphale en signant lors du Grand prix d’Allemagne ce qui reste encore de nos jours considéré comme l’un des plus beaux exploits de l’histoire de la Formule 1.  Retardé de près de 45 secondes à la mi-course, il entreprend une remontée mémorable sur les pilotes de Ferrari Mike Hawthorn et Peter Collins. Battant huit fois de suite son propre record du tour, il parvient à revenir sur les « échappés » et à les dépasser dans l’avant-dernier tour. Au soir d’une course du Nürburgring d’anthologie, Juan Manuel Fangio obtient son cinquième titre de Champion du monde. L’année suivante, âgé de 47 ans, Fangio décide de se retirer du haut niveau.

Le palmarès du célèbre pilote argentin Fangio

Grâce à ses records F1 et ses exploits, nombreux sont ceux qui le considèrent comme l’un des meilleurs pilotes de F1. Au final, Fangio affiche 24 victoires sur 51 Grands Prix : un record absolu. Son record de cinq titres mondiaux a tenu jusqu’au début des années 2000, où il a été dépassé par Michael Schumacher (7 titres), avant d’être égalé en 2018 par Lewis Hamilton. Juan Manuel Fangio a suscité la vocation de devenir pilote de F1 chez toute une génération de jeunes pilotes. Le 17 juillet 1995, Juan Manuel Fangio décède l’âge de 84 ans. L’Argentine décrète trois jours de deuil national pour le quintuple champion du monde.n

Partager cet article