Les nouvelles applications du règlement F1 en 2020

formule 1 2020 mercedes amg
Les nouvelles applications du règlement F1 en 2020

Le règlement F1 de 2020 : les changements techniques

La saison 2020 de Formule 1 présentera des nouveautés sur le plan technique. Si l’équipement du pilote auto est inchangé, la conduite des bolides évoluera légèrement.

Les règles de la FIA modifient le critère du poids

Le poids était fixé à 740 kg en 2019. La FIA a annoncé que le poids minimum des monoplaces, avec le pilote et sans carburant, passera désormais à 746 kg. L’objectif est d’éviter de désavantager les pilotes plus grands, et donc plus lourds.

Les conduites d’air seront fabriquées par les équipes

Ces conduites servent à refroidir les freins, et donc à améliorer l’aérodynamisme de la voiture. La FIA a élaboré une liste des éléments aérodynamiques que chaque équipe doit désormais concevoir elle-même. Puisque les écopes de freins permettent d’améliorer l’écoulement de l’air sur les monoplaces, elles font désormais partie de cette liste. Il devient impossible de les acheter à une autre équipe.

Moins d’aide électronique et de carburant

Ces mesures ont pour but de donner plus de pouvoir au pilote et moins à l’électronique. Le nouveau règlement précise qu’au départ, le couple du moteur doit être contrôlé à au moins 90 % par le pilote, avec la palette d’embrayage. Certaines équipes ont deux palettes d’embrayage, afin d’en avoir une dans une position plus simple à atteindre pour le départ. Ces deux palettes doivent désormais avoir des réglages identiques. D’autre part, la quantité d’essence autorisée hors du réservoir passe de 2 litres à 250 ml en 2020. La FIA a par ailleurs imposé un second débitmètre pour mieux mesurer la quantité de carburant utilisée à chaque instant.

L’aileron de requin revient sur les monoplaces, et le métal s’en va

Interdits en 2018, les ailerons de requin présents sur les capots-moteurs sont de retour, dans une forme réduite, afin d’y placer le numéro du pilote. En parallèle, des changements apparaissent sur l’aileron avant : les dérives latérales de l’aileron avant seront désormais conçues en fibre de carbone, sur les 50 mm de leur partie avant, afin de limiter le risque de débris et de crevaisons qui a été révélé lors de crash-tests.

Un MGU-K supplémentaire autorisé en F1

Il s’agit de l’un des principaux changements : chaque pilote a désormais trois MGU-K pour la saison. Il s’agit du système qui permet de récupérer l’énergie générée lors du freinage. Il offre un gain de puissance de 120 kW. Il a succédé au KERS, lancé en 2009, lors de l’introduction des V6 turbo hybrides en 2014. La batterie et le système électronique du groupe propulseur restent limités à deux exemplaires pour la saison.

Le règlement F1 de 2020 : les changements sportifs

Les nouveautés réglementaires pour la saison ne modifient que peu le déroulement du championnat.

Le retour du drapeau à damier sur les pistes

À la suite du bug lors du dernier GP du Japon qui fut écourté d’un tour à cause du drapeau électronique, la FIA a décidé de revenir à l’ancienne méthode du drapeau à damier physique agité par un être humain.

Un couvre-feu rallongé pour les mécaniciens de F1

Le couvre-feu, cette période où il est interdit les jeudis et vendredis de toucher aux voitures, a été allongé d’une heure, pour passer à un total de 9 h. Ce changement devrait offrir un temps supplémentaire de sommeil par nuit aux mécaniciens. Les écuries pourront toujours enfreindre ce couvre-feu, sans recevoir de pénalité, à deux reprises dans la saison.

Des infractions en F1 avec des sanctions plus légères

Avec le nouveau règlement, les commissaires sont désormais libres de choisir la sanction en fonction de l’infraction. Un appel manqué à la pesée entraînait par exemple jusque-là un départ en fond de grille, et un départ anticipé était sanctionné par un drive-through, un passage par l’allée des stands à vitesse modérée, sans avoir le droit de changer les pneus. Il faut savoir qu’un arrêt au stand en F1, même en cas de nécessité, se compte aujourd’hui en secondes sur les doigts d’une main. Un départ anticipé peut être désormais sanctionné par une pénalité de cinq secondes, respectée juste avant un changement de pneus.

En 2020, les F1 seront dévoilées sur les circuits, même pendant les essais hivernaux

Jusqu’ici, les écuries cachaient leurs modèles par peur de l’espionnage de la concurrence. Dorénavant, les bolides seront visibles. À partir de 2020, les règles interdiront en effet aux équipes de cacher leur voiture derrière des panneaux, et ce même durant les essais hivernaux. Une bonne nouvelle pour les fans qui se rendront à Barcelone. Il sera toutefois possible de recouvrir les monoplaces F1 si le plancher n’est pas monté ou après avoir conduit la voiture au stand si celle-ci s’est arrêtée sur la piste avant d’être aiguillée par la safety car. Les amateurs apprécieront de voir défiler la Renault R.S.20, la McLaren MCL35, la Mercedes AMG F1 W11 EQ Performance ou encore la Ferrari SF1000 de la Scuderia.

Partager cet article