Arrêts au stand en F1 : Une véritable course contre la montre !

pit stop F1
Arrêts au stand en F1 : Une véritable course contre la montre !

Le Pit-Stop de l’excellence …

En formule 1, il existe une multitude de paramètres pour réaliser la course « parfaite », il y a tout d’abord le talent du pilote, le type de voiture mais également la rapidité et la synchronisation parfaite d’un arrêt au stand.

Car on le sait, un mauvais passage au stand peut avoir des conséquences très lourdes et ainsi faire perdre un temps et une place précieuse au pilote.

Le premier championnat de Formule 1 a eu lieu en 1950, ce sport a considérablement évolué au fils des décennies.

Les différentes avancées au niveau technologique ont permis un gain de temps considérable à tous les niveaux.

Les arrêts aux stands sont un moment crucial dans le dénouement d’un grand prix F1. A tel point qu’au fur et à mesure une vraie organisation a été créée pour que les temps de passage soient véritablement courts.

L’évolution du sport automobile s’est portée sur les voitures principalement avec l’évolution technique des moteurs, de l’aérodynamisme mais pas que …

Les équipes techniques ont également suivi le mouvement et se sont perfectionnées au fils du temps.

Les équipes sont plus conséquentes, pouvant aller jusqu’à 20 personnes lors de l’arrêt des pilotes dans les stands.

Un arrêt au stand se compte aujourd’hui en secondes sur les doigts d’une main …

3 secondes, c’est le temps réalisé par l’équipe Redbull en 2014.

En 1950, l’équipe technique mettait plus d’une minute pour changer les pièces, les roues, nettoyer la voiture et remettre de l’essence !

Une avancée que l’on peut qualifier de considérable !

Le règlement sur les arrêts au stand évolue régulièrement. Le changement majeur fut l’interdiction des ravitaillements en essence en 2010. Depuis cette date-là, les pilotes se doivent de débuter la course avec la quantité nécessaire en carburant.

Comme dit précédemment, l’équipe technique augmente d’année en année, et aujourd’hui ce ne sont pas moins de 20 personnes en charge de l’arrêt au stand.

  • 3 personnes par roues
  • 2 personnes au lève-vitre avant et arrière, 2 autres en secours
  • 2 personnes pour les réglages éventuels de l’aileron
  • 1 personne à l’arrière en cas de calage
  • 1 personne avec un extincteur
  • 1 qui supervise et donne le go final
  • 1 personne éventuellement pour les réglages du volant, de la visière…

Les maîtres mots d’un Pit-stop réussi sont donc la concentration et la synchronisation.

Tous les gestes sont minutieusement répétés et travaillées par l‘ensemble de l’équipe pour un résultat parfait.

Nous vous proposons de comparé en image cette fantastique évolution !

Partager cet article