Retour sur la carrière de Jean Alesi, pilote de F1 avignonnais

Photo Jean Alesi - Article CD-Sport
Retour sur la carrière de Jean Alesi, pilote de F1 avignonnais

Jean Alesi, grand nom de la Formule 1, est un pilote français d’envergure qui a débuté sa carrière dans les années 1980 et qui a nourri les plus belles légendes du sport automobile. Originaire d’Avignon, Alesi a disputé 13 saisons au Championnat du monde de Formule 1 et a remporté une victoire au Canada.

Les débuts du pilote français

La carrière en F1 de Jean Alesi a débuté 1 au sein de l’écurie Tyrrell Racing. C’était en 1989 sur le circuit Paul Ricard. Pour son premier Grand Prix, il a su laisser ses marques en finissant en 4e position. L’année suivante, il a fini en 2e position, derrière Ayrton Senna au cours du tracé urbain de Phoenix aux États-Unis. À la suite de ses prouesses, Alesi a alors signé un précontrat pour courir dans l’une des plus grosses écuries, celle de Williams-Renault en 1991. Finalement, il a conclu un contrat décisif pour s’engager auprès de Ferrari.

Alesi au volant des Ferraris

Dès lors, et jusqu’en 1995, Alesi a couru pour la marque de F1 au cheval cabré. À cette époque, la Scuderia était en plein épisode de troubles. En 1993, Alesi est parvenu à redorer le blason de Ferrari en la propulsant au 4e rang au Grand Prix du Portugal. Victime d’un accident lors d’essais privés en 1994, Alesi a manqué le Grand Prix du Pacifique et celui de Saint-Marin en 1994. L’année suivante, Alesi a fini par décrocher sa première victoire au Grand Prix du Canada, le jour de son trente-et-unième anniversaire. Cette même année est également marquée par la fin de son aventure avec Ferrari.

Du mouvement dans la carrière de Jean Alesi

Alesi a remplacé Schumacher en 1996 chez Benetton Formula 1. Les performances de l’écurie championne du monde en titre ont déçu. À cet épisode succèdent des relations houleuses avec le directeur sportif de l’écurie de l’époque, Flavio Briatore. Malgré sa montée sur le podium à plusieurs reprises en 1997, rien n’a pu arranger les relations qui se sont détériorées entre les deux hommes. Ensuite, de 1998 à 1999 Alesi a couru pour l’écurie suisse Sauber, qu’il a quittée à la fin de la saison 1999.

Les années 2000-2001 ont marqué la carrière d’Alesi par son passage à l’écurie Prost Grand Prix. Il quitte l’écurie française au terme du Grand Prix d’Allemagne, après avoir fini 6e sous ses couleurs.

Pour finir sa carrière F1 en beauté, Jean Alesi rejoint en 2001 Jordan Grand Prix. Malgré ses performances, en dépassant notamment Benetton-Renault au Grand Prix des États-Unis, Eddie Jordan ne renouvelle pas son contrat pour la saison 2002. C’est alors que Jean Alesi a mis fin à sa carrière en Formule 1.

Le palmarès de Jean Alesi

Voici un récapitulatif des victoires et des trophées remportés par Jean Alesi, pilote de Formule 1 célèbre :

Grand Prix Engagement Victoire Pole position Meilleur tour Podium Points
Allemagne 13 N/A N/A N/A 2 14
Argentine 4 N/A N/A 1 2 12
Australie 13 N/A N/A N/A N/A 7
Belgique 12 N/A N/A N/A 1 8
Brésil 12 N/A N/A N/A 2 17
Canada 12 1 N/A N/A 5 30
États-Unis 4 N/A N/A 1 1 6
Italie 13 N/A 2 N/A 3 22
Monaco 12 N/A N/A 2 3 17

Jean Alesi après la Formule 1 : le passage au DTM

Jean Alesi a participé à partir de 2002 au Deutsche Tourenwagen Masters avec Mercedes. Il s’agit du championnat allemand de voitures de tourisme. En tout, il a gagné 5 victoires au DTM. Pour autant, son contrat avec Mercedes n’est pas renouvelé en 2006. À l’issue de la saison, il a alors annoncé son départ du DTM.

Début 2007, le pilote de course a annoncé sa participation au Speedcar Series. C’était un nouveau championnat de course automobile qui s’est déroulé au Moyen-Orient et en Asie, mais qui n’a pas été reconduit après la seconde saison.

Le pilote automobile français a débarqué aux Le Mans Series en 2010 et a intégré l’écurie AF Corse. S’en sont alors suivies de nouvelles perspectives de carrière en dehors du circuit à partir de 2014. Focus :

  • 2014 : consultant pour CANAL+ dans le cadre du Grand Prix de Malaisie.
  • 2015 : ambassadeur et parrain de l’école de pilotage GT Drive.
  • 2017 : ambassadeur du circuit qui a accueilli le Grand Prix de France de F1.
  • 2018 : création de la Jean Alesi eSports Academy.
  • 2019 : fabrication de volants de simulation de course sous la marque Thrustmaster.

Partager cet article