Grand Prix de France F1 : retour sur son histoire

Grand Prix de France F1 : retour sur son histoire

Le premier Grand Prix de l’histoire de la F1

Le circuit était à la base un aérodrome qui servait pendant la seconde guerre mondiale, afin de contrer les assauts Nazis. S’étant rendu compte du potentiel de vitesse de cet aérodrome, ils ont décidé de faire un circuit. Néanmoins, il était très dangereux car les pilotes se croisaient dans la ligne droite qui était séparée par des bottes de foin. Nous parlons bien évidemment du circuit de Silverstone.

Beaucoup d’écuries étaient présentes : Alfa Romeo, Talbot-Lago, Maserati, Alta GP, ERA. Beaucoup de beau monde présent, mais le grand absent : Ferrari.

Enzo Ferrari n’était pas intéressé car il trouvait que le gain était trop faible pour que ce soit intéressant pour la marque italienne.

La course a été totalement dominée par les Alfa Romeo, qui avaient plus de deux secondes au tour d’avance sur leurs concurrents. Fangio dû abandonner 8 tours avant la fin, donnant la victoire à son coéquipier Giuseppe Farina la victoire de ce premier Grand Prix de lhistoire de la F1.

Découvrez l’histoire du GP de France de F1

Le Grand Prix de France existe depuis 1906. Il est passé par différentes villes, comme Le Mans, Dieppe, Amiens, Lyon Strasbourg, Tours, Pau, etc.

Mais ceux-ci ne font pas partie de l’histoire du GP de France en F1. Le premier GP de France est à Reims, en 1950, remporté par Juan Manuel Fangio. 2 ans après, le GP de France aura lieu à Rouen-les-Essarts, remporté par Alberto Ascari. La catégorie reine du sport automobile s’installe en France. 

En 1955, l’épreuve est annulée à la suite du drame des 24H du Mans. C’est la première course en 5 ans qui est annulée dans ce championnat du monde. 

Jusqu’en 1966, on alternera entre le circuit de Reims et celui de Rouen-les-Essarts (6 GP à Reims, 3 à Rouen).

A partir de 1965, plusieurs circuits font leur apparition : Charade, Le Mans, Paul-Ricard, Dijon-Prenois.

Entre 1973 et 1990, le GP de France alterne entre le circuit Paul-Ricard et Dijon-Prenois (13 fois au Paul-Ricard dont 6 années consécutives entre 1985 et 1990, 5 fois à Dijon-Prenois). A partir de 1991, un nouveau circuit apparaît pour le GP de France : Magny-Cours. Le GP de France à Magny-Cours est au calendrier entre 1991 et 2008.

À la suite de problèmes financiers, le GP de France sera enlevé et annulé des calendriers entre 2009 et 2017. Cependant, la volonté du gouvernement Français qui prend la main dans ce dossier est de revoir les F1 en France. Ils y arrivent en repartant sur le circuit du Paul-Ricard, et signent un contrat de 5 ans avec la F1 à partir de 2018.

 

Tous les champions ou presque ont gagné en France. En passant par Fangio, Prost, Senna, Ickx, Clark, Lauda, Hunt, Schumacher, Mansell, Alonso, Hill, ou encore Hamilton, ils ont tous roulé et gagné en France. En tant que français, nous avons eu la chance de rêver devant ces pilotes de course.

Les records du Grand Prix de France de F1

Avec toutes ces années en France, des pilotes ont réalisé énormément d’exploits. Le tout premier vainqueur est comme un symbole :  Fangio. Michael Schumacher est le pilote avec le plus grand nombre de victoires sur le GP de France avec 8 victoires. Le second est Alain Prost avec 6 victoires.

Ferrari est le constructeur ayant remporté le plus de courses en France, bien aidé par Schumacher. 17 victoires pour le cheval cabré. 17 victoires est un nombre exceptionnel. A titre de comparaison, la seconde écurie à avoir le plus remporté des GP en France est Williams avec 8 victoires.

Le record du tour à Magny-Cours est de 1 min 13s 698. Il est détenu par Alonso, en 2004 avec Renault.

Le record du tour au Paul-Ricard est de 1min 28s 319. Il est détenu par Lewis Hamilton, en 2018 avec Mercedes.

Le record du tour à Dijon-Prenois est de 1min 05s 257. Prost détient ce record réalisé avec sa McLaren en 1984

Les célèbres pilotes qui ont participé aux GP de F1

Nous allons vous faire un petit top 10 des pilotes avec le plus grand nombre de victoires en France.

N°1 : Michael Schumacher. Avec sa première victoire en 1994, avec l’écurie Benetton-Ford, le plus grand vainqueur en France a commencé à s’illustrer. Il remporte 8 fois le GP de France : 1994, 1995, 1997, 1998, 2001, 2002, 2004 et 2006. 2 victoires avec Benetton et 6 avec la Scuderia.

N°2 : Alain Prost. Il remporte son premier GP à domicile lors de la saison 1981, au volant d’une Renault. Prost remonte sur la plus haute marche du podium à 6 reprises en tout, avec comme succès : 1981, 1983, 1988, 1989, 1990 et 1993. Il remporte le GP de France avec 4 écuries différentes : Renault, McLaren, Ferrari et Williams.

N°3 : Juan Manuel Fangio. Premier vainqueur de ce GP de France, Fangio a remporté 4 fois le GP de France. Il le remporte en 1950, 1951, 1954 et 1957. Il remporte avec 3 écuries différentes : Alfa Romeo, Mercedes-Benz et Maserati.

N°4 : Nigel Mansell. Exæquo avec Fangio, Mansell remporte le GP de France à 4 reprises : en 1986, 1987, 1991 et 1992. Il remporte toutes ces victoires avec Williams. Néanmoins, il sera à 2 victoires avec le moteur Honda et 2 avec le moteur Renault.

N°5 : Jack Brabham. Triple vainqueur du GP de France, il s’est illustré en 1960, 1966 et 1967. Il remporte avec deux écuries différentes : Cooper-Climax et Brabham-Repco.

N°6 : Jackie Stewart. Également triple vainqueur du GP de France, le britannique est le vainqueur du début des années 70. En effet, il remporte le GP de France en 1969, 1971 et 1972. Il remporte ses victoires avec 2 écuries différentes : Matra-Ford et Tyrrell-Ford.

N°7 : Jim Clark. Double vainqueur du GP de France en 1963 et 1965, la légende britannique s’est illustrée au volant d’un Lotus-Climax.

N°8 : Niki Lauda. Niki remporte à 2 reprises ce GP, en 1975 et 1984. En 1975, c’est avec une Ferrari qu’il grimpe sur la plus haute marche du podium, et en 1985, avec une McLaren.

N°9 : Lewis Hamilton. Deux victoires pour l’un voir le meilleur pilote de l’histoire de la F1. Un back to back avec 2018 et 2019 au volant de sa Mercedes. 2 victoires en 5 participations, ça reste un beau ratio !

N°10 : Mike Hawthorn. Le premier britannique de l’histoire à avoir remporté un sacre mondial, s’est illustré 2 fois en France : en 1953 et 1958. Le tout au volant d’une Ferrari.

Des noms connus de tous, ou même légendaires de notre sport favori. Ils se sont tous imposés en France.

Les français sont fans des sports mécaniques. L’école de pilotage CD SPORT se rend également sur plusieurs circuits en France avec ses stages de pilotage. Pour les plus expérimentés, ils se rendent même sur le circuit de Dijon-Prenois en coaching ! Imitez vos idoles sur ce beau tracé de Dijon-Prenois avec CD SPORT. 

Selon vous cette année, qui remporte le grand prix de France ? Quel sera le résultat cette année des qualifications? Qui se démarquera dans les séances d’essais libres ? Qui sera en tête lors du premier virage ?

Partager cet article