À la découverte du Championnat de France de Rallycross

À la découverte du Championnat de France de Rallycross

Le Rallycross est en réalité un sport automobile ancien. Néanmoins, son apparition au championnat du monde est récente. En effet, sa première apparition date de 2014. C’est un mélange entre le rallye et la course automobile sur circuit. Les pistes sont petites (~1 km), et ne font pas plusieurs kilomètres comme on pourrait le voir en temps normal. Le tour est composé à 60% de terre, et 40% d’asphalte. De ce fait, avec ce sport mécanique, on est à la fois pilote de rallye et pilote de circuit.

Le Rallye, une passion du sport automobile

Aujourd’hui en France, il existe 6 catégories :

  • La division 4.
  • La division 3.
  • Coupe de France de Rallycross féminine.
  • Championnat de France Rallycross junior.
  • Super 1600.
  • Supercar

Beaucoup de catégories, qui vous feront évoluer et devenir de vrais pilotes de course.

 Quelques chiffres clés en France en 2021 :

  • Plus de 100 engagés par compétition.
  • 10 000 spectateurs à chaque épreuve.
  •  8 manches de championnat.
  • 7 titres décernés.
  • 3.5M de téléspectateurs.
  • 12 marques représentées (Peugeot, Renault, Citroën, Honda, Ford, Dacia, Suzuki etc…).

Les débuts du championnat de France de Rallycross

Dès lors de la première compétition de Rallycross en 1976, une association est créée : la FAR (France Association Rallycross). Depuis 1982, c’est l’AFOR qui a pris le relais. Plusieurs objectifs sont donnés à cette nouvelle association : trouver de nouveaux sponsors/partenaires nationaux, organiser une finale top 10 Rallycross France, diriger la coupe féminine Rallycross et le championnat de France junior FFSA (l’objectif est de suivre ces deux compétitions, et de promouvoir les deux vainqueurs dans les catégories supérieures). Avec son président Jean-Jacques Bénézet, l’AFOR a pris la direction de la communication digitale, et concorde avec l’ère du temps.

Lors de la première course en 1976, 2 classes sont présentes : la classe 1 et la classe 2. De ce fait, pour cette première édition, nous aurons deux vainqueurs : Mick Bird et Guy Deladière.

Ce sport est arrivé en France grâce à Michel Hommell. Ayant vu le concept en Angleterre, il voulut le réimplanter en France. Il demanda au maire de Lohéac s’il était d’accord d’organiser un rassemblement sportif dans le village. Le maire est d’accord et donne le feu vert. La première course se fera sur un champ de blé, rasé à la vas vite quelques jours avant le départ. Au départ, 38 pilotes pour 4 nations. La course a eu lieu le 5 septembre 1976.

L’évolution du Championnat de France de Rallycross

Quelques dates clés :

  • 5 septembre 1976, épreuve test à Lohéac.
  • Septembre 1977 premier championnat Rallycros.
  • 1978 à 1987, les voitures utilisées sont tirées du championnat du monde des rallyes.
  • 1991-1999, la domination de Jean-Luc Pailler, avec 8 titres en 9 ans. Le plus grand nombre de victoires consécutives à l’heure actuelle.
  • En 2002, les Rallycross s’adaptent au WRC, et organise ses catégories comme celles du WRC. On remarquera que les voitures championne en Rallye sont souvent les mêmes en Rallycross, étant donné qu’elles sont inspirées des voitures de rallye.
  • Depuis 2014, avec l’arrivée de la communication numérique, une appellation unique est apparue « Rallycross France ».

8 circuits sont utilisés en France pour le Rallycross :

  • Lessay.
  • Faleyras.
  • Châteauroux.
  • Pont-de-Ruan.
  • Kerlabo.
  • Lohéac.
  • Mayenne.
  • Dreux.

De grands noms s’essayent au Rallycross, comme Jean-Pierre Beltoise, vainqueur en grand prix de F1 à Monaco, qui a été vice-champion de Rallycross en 1978, puis champion du monde en 1979. Une de plus à son palmarès. Un championnat qui attire et intéresse des pilotes, même ayant côtoyé la catégorie reine de la F1.

Le Championnat de France de Rallycross, une référence du sport automobile

Il n’existe pas de championnat du monde des constructeurs, comme on connaît avec la F1 par exemple. Néanmoins, les fans se créent leur propre championnat du monde, donnant ainsi la victoire à la marque qui accompagne le champion du monde.

Les français sont sur le toit de la France, avec Citroën qui a « remporté » 16 fois le titre. En revanche, depuis les années 2000, c’est Peugeot qui en gagne le plus avec 10 titres sur 13 au total.

Pour le championnat du monde 2022 World RX, 14 véhicules électriques minimum prendront le départ. Selon le directeur de chez Volkswagen, il pense intéressant d’être un support à la FE (Formule Électrique). Selon lui, si le projet fonctionne, d’autres constructeurs tenteront l’aventure, et monteront de nouvelles écuries. Cela formera une nouvelle compétition automobile.

Un modèle a été annoncé récemment : la Lancia Delta Evo-e.

Un projet fou pour les fans de rallye, faisant revenir une voiture mythique en piste, qui de plus serait électrique. 

Certains pilotes venant d’autres catégories comme Sébastien Ogier, Sébastien Loeb ou même Fernando Alonso ayant fait le Dakar en 2020, seraient intéressés ou pratiquent  le rallycross. De quoi peut-être voir des plateaux VIP avec des très grands noms dans les années à venir ?

 

Partager cet article