Le top 5 des courses automobiles les plus dangereuses

Le top 5 des courses automobiles les plus dangereuses

De multiples accidents surviennent dans le sport automobile. Car la course, c’est avant tout une passion pour la vitesse, pour l’adrénaline quelle dégage, pour le dépassement de soi …

C’est pourquoi toutes les courses automobiles sont périlleuses et non sans risque … Peut-être parce que le tracé est sinueux, que les pilotes poussent leurs bolides à l’extrême de leurs limites… mille hypothèses peuvent être faites !

Quoi qu’il en soit, chaque course est unique, sur des circuits chargés d’histoires, qui en font leur singularité et qui les transforment avec le temps en courses mythiques.

Nous vous proposons notre liste des cinq courses automobiles les plus dangereuses de l’histoire de la compétition automobile.

 

5 – Le Grand Prix de Monaco

Le Grand Prix de Monaco est une des plus anciennes et des plus prestigieuses courses au monde.

Le circuit urbain a été conçu en 1929, par Antony Noghès, fils du président de l’Automobile Club de Monaco de l’époque. Cette création répondait au défi d’organiser une compétition automobile sur le petit territoire de la principauté.

La toute première course aura lieu le 14 avril 1929 et sera remportée par William Grover-William.

Ce circuit urbain est tortueux, ponctué par un virage tous les 200 mètres. La visibilité est très faible et la piste étroite, ce qui rend les dépassements difficiles. D’une longueur de 3.34 kms, il faut en moyenne 4150 changements de vitesse pour boucler ce Grand Prix.

 

Depuis la première course, 4 personnes ont perdu la vie sur cette piste. En 1967, sur une chicane du port de Monaco, le pilote de F1 italien Lorenzo Bandini, heurte les barrières de sécurité et sa voiture s’enflamme. Il succombe à ses blessures quelques jours plus tard.

 

Résultats Grand Prix de Monaco 2018 :

  • Vainqueur de la course: Daniel Ricciardo / Team Red-Bull en 1h 42 minutes et 54 secondes avec une vitesse moyenne de 151,750 km/h.
  • Pole position: Daniel Ricciardo en 1 minutes et 10 secondes : vitesse moyenne : 169.65 km/h
  • Record du tour en course: Max Verstapen / Team Red-Bull en 1 minute 14 secondes avec une vitesse moyenne de 161.77 km/h.

grand-prix-de-monaco

 

4 – Le circuit de Nurburgring

Le circuit du Nürburgring, surnommé le circuit de « l’enfer vert », situé dans la région d’Ahrweiler, en Allemagne, est un des plus grands centres de sports mécaniques au monde.

Théâtre d’exploits en Formule 1 dans les années 60, il a notamment accueilli le Grand Prix d’Allemagne jusqu’en 1976.

Il est considéré comme l’un des circuit les plus difficiles et dangereux au monde. La triste renommée de ce circuit de la boucle noire, repose sur le nombre d’accidents mortels. En effet, plus de 60 pilotes ont perdu la vie sur cette piste entre 1928 et 2015.

Sa réputation est fondée sur plusieurs facteurs :

  • La longueur de son tracé : 20.83 km
  • La présence de 73 virages « officiels » : 33 gauches et 40 droits. Chaque virage a un nom et une spécificité
  • Le tracé en montages russes : des pentes à 11% et des montées à 16%. Dans les années 60 et 70, les F1 décollaient des quatre roues plusieurs fois par tours.

 

Avec toutes ses difficultés, le circuit est comme une étape clé pour un pilote ou une voiture afin de gagner la reconnaissance du milieu. C’est pourquoi de nombreux constructeurs automobiles viennent sur cette piste, pour tester leurs modèles en conditions réelles.

Record meilleur tour :

En juin 2018, le pilote Timo Bernhard, réalise le nouveau record au volant d’un prototype Porsche 919 Hybrid Evo, en 5 minutes et 19 secondes. La vitesse moyenne est de 234.69 km/h sur ce record.

circuit-du-nurburgring

 

3 – Le circuit de la Sarthe et les 24 heures du Mans

Le circuit de la Sarthe, qui se situe dans la ville du Mans, est un circuit de course automobile non permanent utilisé pour la plus célèbre des courses d’endurance : Les 24H du Mans depuis 1923.

Ce circuit mythique d’une longueur de 13.62 km est l’un des plus longs du monde et a pour particularité d’avoir les ¾ de sa piste, comme portions routières, ouvertes à la circulation publique le restant de l’année. 

Les points les plus célèbres de son tracé sont : les virages du Tertre Rouge, Indianapolis, Arnage, la ligne droite des Hunaudière et la chicane Dunlop.

Au cours des éditions des 24H du Mans, la configuration du circuit a évolué dans un soucis de sécurité, point essentiel pour les organisateurs.

Car, cette course automobile s’avère particulièrement dangereuse. En tout, ce sont 22 pilotes qui ont perdu la vie pendant cette épreuve depuis sa création en 1923 : 16 pilotes en course, 5 pilotes pendant les essais et qualification et un accident de la circulation en dehors du circuit.

 

La plus grande tragédie qu’ai connu le monde du sport automobile français s’est déroulée sur ce circuit, en juin 1955. En effet, 3 heures après le top départ de cette endurance, la Mercedes avec le n°20, pilotée par Pierre Levegh se retrouve prise en sandwich entre deux voitures en plein duel dans la ligne droite des stands. Pour regagner son stand, le pilote Hawthorn coupe brusquement la trajectoire de l’Austin-Healy, portant le numéro 26, cette manœuvre va surprendre le pilote britannique Lance Macklin. Celui-ci va donner un coup de volant, et de ce fait, enfermer le pilote français Levegh Pierre.

Le choc est si puissant que la Mercedes explose, les pièces métalliques s’envolent et s’écrasent dans les tribunes. Le bilan de cet incident est dramatique : 82 personnes meurent et 94 autres sont blessées.

Cet accident est encore considéré de nos jours comme l’un des plus meurtriers de l’histoire de la course automobile.

 

Record meilleur tour :

  • Le record du tour en course dans l configuration actuelle du circuit est détenu par le pilote allemand André Lotterer en 3 minutes et 17 secondes au volant d’une Audi R18 e-tron quattro en 2015.
  • Le record du tour en essai est détenu par Kamui Kobayashi en 3 minutes et 14 secondes au volant de la Toyota TSO50 Hybrid lors d’une séance d’essai qualificative en 2017.

circuit-des-24h-du-mans

 

2 – L’indianapolis Motor Speedway

L’indianapolis Motor Speedway est un circuit automobile dans l’état de l’Indiana aux Etats-Unis.

Il s’agit de la deuxième plus ancienne piste de compétition automobile au monde.

Depuis sa création en 1909, ce « speedway » de 4.023 km et de forme ovale est resté inchangé.

Il a été inscrit au registre national des lieux historiques en 1975 et classé monument historique en 1987. 

Cette piste incontournable des Etats-Unis qui accueille les compétitions de 500 miles d’Indianapolis, les IndyCar Series, le MotoGP, Moto 2 et Moto 3, n’est pas sans risque.

En effet, 73 personnes sont décédées sur cette mythique piste de vitesse : 42 pilotes, 1 motocycliste, 13 mécaniciens et 17 autres personnes (membres de l’équipage des stands, personnels de piste ou spectateurs).

 

Les records sur cette piste :

  • Pour les Indianapolis 500: le record du meilleur tour est détenu depuis 1996 par le pilote Arie Luyendyk avec une vitesse moyenne de 385.052 km/h lors des essais.
  • Pour les Grand Prix des Etats-Unis de F1: (présent sur le circuit entre 2000 et 2007)

Sur 1 tour de piste, le record de temps est détenu par le pilote Brésilien Rubens Barrichello, en 1 minute et 10 secondes réalisé en 2004 lors des essais qualifs.

Sur la totalité de la course, soit 73 tours, le record de temps est détenu par le très célèbre Michael Schumacher, avec 1h 29 minutes et 43 secondes, temps réalisé en 2005.

indianapolis-motor-speedway

 

1 – Le circuit de Spa-Francorchamps

Le circuit de Spa-Francorchamps, est situé dans la province de Liège en Belgique. Il accueille chaque année le Grand Prix de Belgique de Formule 1, la course d’endurance des 24h de Spa ainsi que d’autres courses nationales et internationales.

Le circuit a été conçu en 1921 par Jules Thier et Henri Langlois Van Ophen, avec à l’origine un tracé triangulaire de 14.981 km. Ce tracé est définitivement abandonné en 1978. Le circuit actuel a été modifié à de nombreuses reprises et est dorénavant un circuit permanent de 7.004 km.

Le « toboggan des Ardennes », est un des circuits préférés des pilotes grâce à la variété de son tracé. En effet, le circuit composé de 20 virages, est un circuit très rapide et vallonné, qui reprend une partie de l’ancien tracé.

Le circuit de Spa fait partie des tracés légendaires du sport automobile, mais qui n’est pas sans risque. De nombreux pilotes ont perdu la vie, une trentaine au total entre 1925 et 2013 et des accidents spectaculaires ont régulièrement lieu.

 

Meilleur tour en Formule 1 en 2018 :

Le meilleur temps au tour en course en 2018 est détenu par Sebastian Vettel, pilote de l’écurie Scuderia Ferrari, avec un temps de 1 minutes et 41 secondes au volant de la Ferrari SF71H.

circuit-spa-francorchamps

Partager cet article