La Formulino E : la Formule 2 de la Formule E

formulino-e
La Formulino E : la Formule 2 de la Formule E

Depuis 2014, la Formule E a fait son apparition, pour participer au championnat de Formule E FIA dans la catégorie de voiture de type monoplace.

Suite à la réussite de ce championnat automobile « zéro émission de CO2 », il est tout à fait logique qu’un projet d’une plus petite monoplace électrique soit proposé. Il est connu sous le nom de Formulino E.

Il semblerait que l’électrique soit de plus en plus courant dans la course automobile : en effet, tous les paliers qui mènent les pilotes vers la professionnalisation passent par l’électrique : le karting électrique, la Formule 1 électrique, et maintenant l’entre deux avec la Formule 4 électrique.

 

1 / Formulino E : Conception et championnat :

Cette Formule E « junior » est une petite monoplace développée autour d’une F4.

Elle est née de la collaboration entre le constructeur belge Punch Powetrain spécialisé dans les groupes propulseurs électriques et hybrides et Dallara, concepteur de châssis fournit déjà sur le plateau de la Formule E depuis 3 ans. A eux, s’ajoute également Prospeed Engineering, ACT et HERON Sport.

Comme son nom l’indique, cette monoplace reprend les bases de la Formulino proposées en 2007 par le constructeur italien avec le châssis identique à celui qui a servi au championnat ADAC Formel Masters.

Cette Formule E junior a été présentée officiellement cette année lors du European Battery, Hybrid and Fuel Cell Electric Vehicle Congress à Genève.

La volonté du groupe et du directeur de ce projet, Thierry Deflandre, ancien directeur du circuit de Zolder, est de construire une vingtaine de modèles en 2017 et d’organiser une première course en guise de test grandeur nature d’ici la fin de l’année et pourquoi pas, par la suite, un premier Grand Prix Formulino E.  

Si ce test fonctionne, il sera envisagé une production et une fourniture à plus grande échelle de cette voiture de course dans les années à venir.

Le prix de cette monoplace est affiché à 80 000€.

formulino-e

 

2/ Ouverture sur un futur possible championnat

La compétition électrique semble s’installer encore un peu plus dans le paysage du sport automobile.

Le but de cette monoplace serait un soutien à la formule E ou à l’électric GT. En effet, cette nouvelle série 100% électrique pourrait être l’école de la formule E, comme la Formule 2 est l’école de la F1, plus clairement être la série d’apprentissage avant une possible montée dans la catégorie reine.

Cela permettrait aux jeunes pilotes de se préparer pour de futures courses automobiles de Formule E avec moins de complexité et un coût inférieur.

Pour l’heure, ni la Formule E, ni la FIA ne sont impliqués dans le projet.

 

2/ Les performances

D’un point de vue technique, la Formulino E utilisera une version adaptée de la Formulino de 2007, avec un moteur développant 120 Kw soit 160 chevaux avec un pic de puissance de 200kw et une vitesse de pointe avoisinant les 200 km/h.

Son poids à vide est un atout considérable : 545 kg en comparaison des 880 kg de la Formule E (pilote inclus).

Sa batterie quant à elle de 15 kWh serait capable de tenir 15 minutes en continu soit 7 à 8 tours de circuit (variable selon la taille du circuit).

Plusieurs axes d’amélioration sont à l’étude :

  1. La boite de vitesse : à l’heure actuelle, elle se compose de 5 rapports. A terme, elle pourrait être remplacée par un système à deux rapports comme utilisé en Formule E.
  2. Le système de changement de batterie : les concepteurs du projet estiment qu’avec quelques ajustements au niveau du design de la voiture, le changement de la batterie pourrait se faire en une minute, ce qui éviterait un changement de voiture.

La Formulino E a réalisé son premier roulage en mars dernier sur le circuit automobile de Zolder, en Belgique.

La révolution de l’électrique est en marche et devrait s’installer durablement dans le paysage de la course automobile.

Par exemple, il semblerait que les voitures de sport se mettent aussi au vert : l’entrepreneur et fondateur de la société Green4U Technologie, Don Panoz, a présenté le 15 juin un prototype de véhicule de course 100% électrique. Cette voiture devrait disputer les prochains 24 heures du Mans 2018. Baptisée Panoz Racing GT-EV, elle développe 400 à 450 Kw de puissance répartie sur 2 moteurs électriques.

Les paddocks du mythique circuit du Mans se prépare donc à accueillir une nouvelle ère de voiture de course 100% zéro émission de CO2.

 

 

Partager cet article