Course automobile : comment réussir son départ arrêté ?

Course automobile : comment réussir son départ arrêté ?

Qu’est-ce qu’un départ arrêté ?

 

La définition est assez simple : effectuer un départ de course où tous les concurrents sont arrêtés. Ils sont alors chacun à des emplacements spécifiques (souvent déterminés en qualification) et devront réaliser une procédure de départ en étant totalement arrêté depuis leur emplacement.

Il y a alors une procédure en marche. Un tour de formation est effectué, afin de mettre sa voiture/moto en température (freins, pneus, moteur). Les pilotes à la fin de ce tour se positionneront alors sur la grille de départ à leur emplacement dédié. Dès lors que tout le monde est placé sur la grille, un commissaire de course traverse la piste (souvent à l’arrière du peloton) et agite le drapeau vert pour signaler que la procédure de départ est possible et sans danger. Les feux rouges s’allumeront alors un à un et lorsque tous les feux sont allumés, ils vont tous s’éteindre d’un coup ce qui donnera le départ de la course.

Quelques règles néanmoins existent : les pilotes doivent rester dans la limite de la démarcation au sol, ils ne doivent pas être complètement de travers lors de la mise en grille (tolérance sur le braquage des roues), un départ volé (anticipation du départ) est sanctionné.

 

Comment réaliser un bon départ arrêté dans une course automobile ?

 

 

Un des objectifs dans la course automobile, c’est de prendre le meilleur départ possible, afin d’être en tête le plus tôt possible et essayer de gérer sa course et de la dominer. Pour cela, nous allons voir comment prendre un départ parfait.

Pour réaliser ce départ parfait, les ingrédients sont simples : des pneus en bon état, un bon régime moteur, et un excellent temps de réaction. Le plus dur, c’est de combiner tous les ingrédients pour faire un départ explosif.

Pour le régime moteur, il faut qu’il soit relativement haut. Dans le sport automobile, les seuls qui arrivaient à faire un départ canon avec un régime faible, c’était Renault. Ayez donc un régime moteur élevé, comme ça, dès lors que vous lâcherez d’un coup sec l’embrayage, vous ne perdrez pas de temps au démarrage.

Pour avoir un bon départ, il faut évidemment gérer le patinage et avoir un glissement de roue optimal. Cela est lié au régime moteur également. Si vous mettez trop de régime, vous allez patiner, et perdre du temps et de l’adhérence. Une glisse minime sans fumée sera la glisse parfaite.

Le changement de vitesse peut être déterminant pour votre vitesse. N’attendez pas le rupteur pour changer votre vitesse, et si vous glissez encore un peu, passez tôt votre vitesse pour gagner en adhérence et stabilité.

Enfin dernier conseil la gestion du stress. Ceci est très important pour le pilote. Ses BPM (Battement Par Minute) vont augmenter considérablement, avec l’adrénaline, et le stress va venir s’installer. Cela peut être dur à gérer, mais pour cela il faut prendre de grandes inspirations, et rester vraiment concentré sur les lumières rouges du départ. Pensez aux conseils vu au-dessus avec le régime moteur, le patinage, et les rapports, et le tour sera joué pour vous ! Pas d’inquiétude, vous êtes au top !

 

 

Bien connaître sa voiture de course pour réaliser un départ parfait

Pour réaliser le départ parfait, il faut tout de même avoir quelques informations sur votre voiture. En effet, c’est évident qu’une F1 et une Clio n’ont pas la même capacité pour faire un démarrage identique. Pour savoir tout ça, informez vous sur le couple maximal de votre voiture. C’est en étant proche de cette zone que vous pourrez réaliser votre départ parfait.

La boîte manuelle et automatique n’ont pas la même gestion non plus ! En effet vu que la boîte automatique est une boîte robotisée qui est pensée pour être optimisée au bon passage de rapports, ce sera différent. De plus, des aides au pilotage sont enclenchées automatiquement sur les nouvelles voitures, notamment sur les boites automatiques (par exemple une assistance pour pas faire patiner les roues).

La dernière chose dont on va parler, c’est de réaliser cela sur un circuit. Pour avoir la sensation d’un premier départ au volant d’une monoplace, vous pouvez le faire avec CD SPORT et nos stages de pilotage en Formule Renault 2.0. Evidemment vous ne ferez pas un départ de course, mais vous aurez les premières sensations d’un départ sur une monoplace. Pensez bien à la sécurité, et réalisez nos conseils sur une piste de course.

Partager cet article