À la découverte du monoplace Tyrrell P34

TyrrellP34
À la découverte du monoplace Tyrrell P34

Au fil du temps, certaines voitures mythiques ont marqué l’histoire du sport automobile.

Parmi ces monoplaces figure la Tyrrell P34, un bolide à 6 roues. Quelles sont les spécificités et caractéristiques de cette voiture de course ? Quelles ont été ses performances sur circuit de Formule 1 ? Est-elle toujours pilotée à l’heure actuelle ? Nous vous disons tout de la Tyrrell P34.

La naissance d’une voiture mythique

Dans les années 70, l’écurie Tyrrell fondée par Ken Tyrrell et son pilote Jackie Stewart font sensation. Derek Gardner, le designer de l’écurie, se voit dans l’obligation de remplacer le bolide Tyrrell 007, qui, en raison de son âge, n’est plus dans la course. Il souhaite concevoir un véhicule plus puissant de 50 chevaux, plus rapide en ligne droite et plus aérodynamique. Ne trouvant pas de moteur plus puissant que le Ford Cosworth V8 DFV, il reprend ses recherches sur la Lotus 56 à turbine à 4 roues motrices, prometteuse, mais manquant d’équilibre. Il décide donc de contrecarrer l’effet de portance en cachant les quatre roues derrière un bouclier et en ajoutant deux petites roues supplémentaires. Cette idée débouche sur une monoplace de F1 munie de deux gros pneus arrière et de 4 petits pneus de 10 pouces à l’avant : la Tyrrell Project 34 (P34) est née. Sur le papier, elle a toutes les qualités requises pour briller sur les circuits et emmener son pilote sur le podium. La voiture de course pourrait en effet atteindre une vitesse de 300 km/h. Dans la pratique, tout ne se passe pas exactement comme prévu.

Le succès éphémère de la Tyrrell P34

Un premier test très secret, connu seulement par l’écurie Tyrrell, est mené sur le circuit de Silverstone. Ce test est malheureusement peu concluant : le train arrière et le train avant ne forment pas un ensemble efficace. Après de nombreux remaniements, la Tyrrell P34 fait ses débuts officiels en compétition.

Ces débuts se font en Espagne, au Grand Prix européen. Pilotée par Patrick Depailler, la voiture de course ne brille pas outre mesure. C’est seulement lors de son quatrième Grand Prix, en Suède, qu’elle atteindra la convoitée pole position. La Tyrrell P34 et son pilote Jody Scheckter remportent alors une victoire historique. Ce sera malheureusement la seule et unique victoire de la monoplace à 6 roues. La P34, sujette à de nombreux soucis techniques, atteint en effet par la suite seulement des secondes places. Peu fiable, elle est progressivement retirée des circuits : malgré plusieurs modifications techniques, les freins ont tendance à surchauffer et le bolide est déséquilibré. On peut désormais observer la puissante Tyrrell P34 uniquement dans les musées, ou chez les collectionneurs automobiles.

Aucun grand retour n’est prévu, ni possible à l’avenir, et ce pour une raison très simple : la FIA interdit désormais les monoplaces à 4 et 6 roues motrices, craignant une escalade des coûts de développement et des arrêts aux stands complexes.

Vous connaissez maintenant les caractéristiques et l’histoire de la Tyrrell P34 ; que pensez-vous de cette voiture mythique ?

Partager cet article