Road to frustration – 3ème et 4ème manches – Road to le Mans

lmp3-le-mans-cup
Road to frustration – 3ème et 4ème manches – Road to le Mans

Communiqué de presse CD Sport du 21 juin 2018

Michelin Le Mans Cup LMP3, 3ème et 4ème manches, Road to Le Mans, du 13 au 16 juin 2018

 

Road to frustration

L’équipe CD Sport fondait de gros espoirs sur « Road to Le Mans », l’épreuve comptant pour la Michelin Le Mans Cup organisée en lever de rideau des 24 Heures du Mans. Les espoirs nés d’un meilleur temps aux essais libres et d’une place en première ligne pour la course 2 ont été anéantis lors des changements de pilote.

The CD Sport team had placed great hopes on the  “Road to Le Mans”, the race counting towards the  Michelin Le Mans Cup, organized as a curtain-raiser for the 24 Hours of Le Mans. Hopes which began with a fastest lap time in the practice session and a place on the front row for race 2 were dashed during driver changes.

lmp3-le-mans-cup

 

Road to Le Mans permet aux concurrents de se familiariser avec les spécificités du circuit de 13,626 kilomètres. Il s’agit donc d’un véritable tremplin vers les 24 Heures du Mans, comme les éditions précédentes l’ont démontré. Pour la première fois, CD Sport engageait deux Norma M30 LMP3 à l’occasion de ce grand rendez-vous. La #30 accueillait son équipage habituel avec Laurents Hörr et Anthony Pons tandis que la #60 était confiée à Nicolas Mélin et Julien Piguet.

 

L’aventure sarthoise débute à merveille pour la Norma n°30, le meilleur temps de Laurents Hörr aux essais libres avec près d’une seconde d’avance au terme de la deuxième séance, démontrant s’il en était besoin la vélocité de la voiture et de son pilote. La séance de qualification du jeune Allemand est perturbée par un drapeau rouge. Il entame son dernier tour par un record dans les deux premiers secteurs du circuit mais il doit réduire l’allure du fait d’une neutralisation « slow zone ». Sa 33ème position de grille semble rédhibitoire mais Anthony Pons gagne quinze places dans son relais. Malheureusement, au moment du pitstop, la voiture s’arrête au niveau du stand voisin. Dans la confusion, une grosse minute s’envole et Laurents repart 34ème. Il gagne lui aussi une quinzaine de places mais l’équipage passe à côté d’un possible Top 5.

Road to Le Mans enables participants to familiarize themselves with the particularities of the 13.626 kilometre-long circuit. So it is a stepping stone for the 24 Hours of Le Mans, as the previous editions have shown. For the very first time, CD Sport entered two Norma M30 LMP3 for this special occasion. Norma #30 with its usual crew made up of Laurents Hörr and Anthony Pons, while Norma #60 was in the hands of Nicolas Mélin and Julien Piguet.

Norma #30 got off to an excellent start, with Laurents Hörr securing fastest lap time in free practice 2, proving yet again the velocity of the car and its driver. The young German’s qualifying session was interrupted by a red flag. He began his last lap with a record time in the first two sectors but was forced to reduce speed in the “slow zone”. His 33rd place on the grid seemed critical but Anthony Pons gained 15 places during his stint. Unfortunately, during the pit stop, the car stopped by the neighbouring pit. In the confusion, over a minute was lost and Laurents rejoined in 34th place. He also managed to gain about fifteen places but the team missed a potential Top 5.

lmp3-road-to-le-mans

 

La course 2 laissera encore plus de regrets au duo franco-allemand et à l’ensemble du staff de l’équipe. En qualification, Anthony Pons a réalisé un exploit en signant le 2ème chrono. Laurents en réussit un autre en prenant la tête d’entrée et en abordant la courbe d’Indianapolis avec une avance stratosphérique ! Mais peu après, l’écart est réduit à presque rien car, première déveine, le safety-car est entré en piste. Deuxième déveine : il y reste jusqu’à la fin du troisième tour, une éternité sur un circuit aussi long. Au drapeau vert, Laurents réédite son échappée et porte son avance à 17 secondes. Hélas, une slow zone est mise en place dans les Hunaudières, alors que la 30 n’a pas encore effectué son arrêt au stand. Laurents se retrouve « scotché » à 80 km/h dans une ligne droite alors que ses rivaux sont dans la pitlane. Quand Anthony reprend la piste, il n’est que 16ème. Une nouvelle remontée ne rapportera que le demi-point de la 10ème place.

 

« Ce résultat est très frustrant, en comparaison avec les efforts fournis dans la voiture » regrettait Laurents. « J’aurais pu faire la pole pour la course 1 qui aurait alors été très différente. Nous pouvions vraiment gagner aujourd’hui sans le safety-car, sans la slow zone, avec des si… »

Race 2 was even harder on the Franco-German pair and the rest of the team staff. In the qualifying session Anthony Pons had achieved an amazing 2nd fastest lap. Laurents also stunned the audience by taking the lead from the start and building a massive gap in the first lap! Then, on the second lap, this lead was reduced to practically nothing because, first piece of bad luck, the safety car was called out. Second piece of bad luck, it remained out there until the end of the third lap, a lifetime for such a long circuit. When the green flag was finally waved, Laurents sprinted off again and extended his lead to 17 seconds. Yet again, a slow zone was set up in the Hunaudières, before #30 had its pit stop, and Laurents found himself stuck at 80 km/h on a straight while his rivals were in the pit lane. As a result of this misfortune, when Anthony got back out on the track he was only 16th. A hard push only earned him a half-point for 10th place.

“This is an extremely frustrating result, compared to the efforts put into the car” deplored Laurents, “I could have made pole position for Race 1 which would have been a very different matter. We really could have won today without the safety car, the slow zone, with more ifs…”

norma-lmp3

 

La Norma n°60 pilotée par Julien Piguet a connu le même souci que la 30 avec le package « drapeau rouge / slow zone » en qualif 1 et une 28ème place de grille pour toute récompense. Nicolas Mélin revient dans le Top 20 mais un bac à graviers le stoppe net dans son élan au sixième tour de la course 1. Julien Piguet parvient à éviter l’accrochage du premier passage dans la chicane Dunlop pour passer de la 20ème à la 4ème place au lancement de la course 2. Les commissaires sportifs ne l’entendent pas de cette oreille et il doit purger un drive through pour départ anticipé. Nicolas ne peut hélas prendre son relais en raison d’un problème de démarreur qui scelle l’abandon de la 60 dans la voie des stands.

Revanche obligatoire au Red Bull Ring le 21 juillet ! Le circuit de Dijon, où CD Sport disputera des épreuves comptant pour les championnats V de V (30 juin et 1er juillet) et FFSA GT (14 et 15 juillet) offrira d’ici là à l’équipe d’autres occasions de briller.

At the wheel of Norma #60, Julien Piguet faced the same issue as #30 with the “red flag/slow zone” bundle in qualifying session 1 and 28th on the grid for all his troubles. Nicolas Mélin got up to the Top 20 but he ended up in a gravel trap on lap 6 of Race 1. Julien Piguet managed to avoid collision in the Dunlop chicane and elevated himself from 20th to 4th place at the start of Race 2. The stewards didn’t see it that way and gave him a drive-through penalty for a jump-start. Nicolas unfortunately didn’t get his turn to drive since a starter problem in the pit lane caused #60 to retire.

Revenge is for the Red Bull Ring on July 21st! Until then, CD Sport will be on the Dijon circuit, competing for the V de V Championship (June 30th and July 1st) and FFSA GT (July 14th and 15th) which will give the team the opportunity to show us what they’re made of!

road-to-le-mans-lmp3

 

Bio express Anthony Pons : Français, né le 22 mars 1973, réside à Beauvais (Oise). Grade FIA : Bronze. Débuts en compétition auto en Porsche Club Motorsport (2008). Champion Challenge Endurance V de V GT/Tourisme (2011). Champion Le Mans Series GTE Am, 2ème GTE Am aux 24 Heures du Mans, 1er GTE Am aux 6 Heures de Spa FIA WEC (2012). 2ème European Le Mans Series catégorie Le Mans Prototype Challenge (2013). 9ème GTE Am 24 Heures du Mans (2014). Champion Blancpain GT Sports Club (2017).

 

Bio express Laurents Hörr : Allemand, né le 11 septembre 1997, réside à Stuttgart (Allemagne). Grade FIA : Silver. Karting : vainqueur Finale Nationale ADAC X30 Junior (2013). Débuts en sport auto en Formula Renault 1.6 NEC (2014). 6ème Formula Renault 1.6 Suède (2015). Vice-champion Challenge V de V Monoplace (2017).

 

Bio express Nicolas Mélin : Français, né le 12 mai 1978, réside à Paris. Grade FIA : Bronze. Débuts en compétition auto en Formula Renault 2.0 (Challenge Monoplace V de V 2014). 10ème Challenge Monoplace V de V (2016 & 2017). 13ème Road to Le Mans course 2 (2017). European Le Mans Series LMP3, participation à 3 courses sur 6 (2017)

 

Bio express Julien Piguet : Français, né le 22 janvier 1983, réside à Paris. Grade FIA : Silver. Karting : vainqueur Masters Kart Bercy Espoirs (2001). Débuts en sport auto en 1999 en Challenge Caterham (co-vainqueur). 3ème championnat de France Formule 3 B (2001). 2ème Renault Clio Cup (2005). 2ème classe SP2T 24 Heures du Nürburgring (2013). 1er Group C Racing Le Mans Classic (2016). 3ème championnat de France FFSA GT (2017). Nombreux doublages et cascades pour le cinéma et la télévision.

 

Infos CD Sport: http://www.cd-sport.com/

 

Contact presse : Romane Didier / future racing commm

+ 33 (0)2 47 55 67 79 / +33 (0)6 10 65 30 16 / futureracing@yahoo.fr

Partager cet article