Communiqué GT4 – Un patchwork de perfs et de moments forts !

Communiqué GT4 – Un patchwork de perfs et de moments forts !

Communiqué de presse CD Sport du 14 octobre 2021, Bilan saison 2021, épreuves finales du championnat de France FFSA GT au Paul Ricard et de la GT4 European Series à Barcelone

 

Une victoire en Silver, cinq podiums Am, deux pole positions au général, deux meilleurs tours en course, des prix de la meilleure remontée… Aucune des Mercedes-AMG GT4 engagées par CD Sport n’a réalisé le parcours parfait cette année. Les neuf pilotes qui ont défendu les couleurs du team périgourdin en championnat de France FFSA GT et, pour cinq d’entre eux, en GT4 European Series, reviennent pour nous sur les péripéties qui ont marqué leur saison 2021.

Le championnat de France FFSA GT s’est une nouvelle fois achevé au Paul Ricard. Aux essais qualificatifs, sur un dépassement, Sébastien Baud touche une Alpine. Le châssis de la Mercedes #74 est endommagé et se révèle irréparable sur place. « Il s’agit d’un incident malencontreux qui avait 99% de chances de bien se terminer… » déplorait Laurent Cazenave, directeur sportif associé de CD Sport. « Mais c’est toujours bien de ne pas avoir d’ennemis dans le paddock et le team SRT, avec lequel j’ai effectué une très bonne saison quand j’étais plus jeune, a pu mettre une voiture à notre disposition. Entre les qualifs et la course, l’équipe a eu beaucoup de travail pour adapter notre set-up et la position de conduite de nos pilotes, installer l’électronique embarquée du GT4 France, passer au contrôle technique, faire les formalités administratives et même un peu de stickage. »

Enzo Joulié et Sébastien Baud sont donc passés du jaune et bleu au vert pour terminer les deux courses au pied du podium Silver, non sans rafler le train de pneus Pirelli offert aux auteurs de la plus belle remontée. Pour la #2 de Jean-Ludovic Foubert et Edouard Cauhaupé, on peut parler de week-end à oublier en dépit des promesses affichées aux essais libres. Du côté des équipages Am, Shahan Sarkissian et Jihad Aboujaoudé se sont battus pour le podium dans les deux courses et en ont escaladé un dimanche. Aurélien Robineau et Paul Paranthoen n’en ont pas eu l’opportunité. La #3 s’est fait pousser en tête à queue samedi soir et un problème de set-up compliquant la chauffe des pneus les a retardés dimanche. Ils n’en ont pas moins terminé à la 4ème place.

En GT4 European Cup, la lumière est venue à Barcelone de la course 1 pour Hugo Chevalier et Jean-Ludo Foubert avec une trentaine de places gagnées, un Top 10 au général et un Top 5 Pro-Am ! Malheureusement, un radiateur percé a mis fin aux réjouissances dès le premier tour de la course 2. La #74 de Sébastien Baud et Enzo Joulié a fini à la porte des points samedi après avoir écopé d’une pénalité suite à un contact dans le peloton pour le premier nommé qui est sorti de la route le lendemain.

 

Voici maintenant le debriefing de la saison 2021 de CD Sport sur les circuits français et européens.

Jean-Ludo Foubert (#2, Bronze, France et Europe) : Mener de front mes activités professionnelles et ce double programme en GT4 n’a pas été facile, d’autant qu’il y avait souvent deux week-ends qui s’enchainaient. Mais d’un autre côté cela a permis de garder le rythme. J’ai eu la chance d’avoir deux coéquipiers de pointe très sympathiques qui m’ont fait évoluer. Le meilleur moment fut bien sûr la course 2 de Lédenon, sauf les 5 dernières minutes ! (Jean-Ludo était en tête quand un accrochage entre deux pilotes à qui il allait prendre un tour l’a contraint à l’abandon Ndlr). On a une belle équipe à qui j’aurais aimé offrir une victoire au général. 

Edouard Cauhaupé (#2, Silver, France et une course en Europe): Après mes deux premières saisons chez CD Sport marquées par d’excellent résultats, nos attentes étaient élevées. Malheureusement un crash lors des essais hivernaux a perturbé notre préparation et nous a handicapés une bonne partie de la saison. Malgré tout, nous avons réussi de bonnes performances, notamment à Nogaro et à Magny-Cours. Il ne faut pas oublier que notre Mercedes #2 fut la seule auto à réaliser deux fois la pole position lors de la qualif 2 des pilotes Pro : celle d’Hugo Chevalier qui m’a remplacé à Albi, et la mienne à Lédenon où j’ai mené pendant tout mon relais et nous étions partis pour gagner sans le crash dans lequel Jean-Ludo n’a rien pu faire. Je tiens à remercier toute l’équipe ainsi que Jean-Ludo, qui a bien progressé cette saison, Claude Degrémont, Laurent Cazenave et Jean-Noël Le Gall pour m’avoir fait confiance. 

Hugo Chevalier (#2, Silver, Europe et une course en France) : La saison a été compliquée avec beaucoup de malchance, car quand la perfo était là, ça marchait vraiment bien, on l’a vu à Albi et à Monza. Mais on a crevé trois fois, des petits pépins mécaniques insignifiants nous ont parfois contrariés. Mon meilleur souvenir, c’est Albi, une pige en championnat de France organisée en dernière minute pour remplacer Edouard retenu en ELMS. J’ai fait la pole sans connaitre le circuit, j’ai contrôlé la course et nous ne sommes pas passés loin du podium. Autre point fort de la saison : Avoir été associé à Jean-Ludo, qui est travailleur, à l’écoute, posé et qui a réussi une belle progression.

 

 

Enzo Joulié (#74, Silver, France et Europe) : Je partais dans l’inconnu en arrivant de la monoplace. Je découvrais des courses plus longues avec un coéquipier. Je me suis vite adapté, et j’ai tout de suite adoré ce type de course. Maintenant, quand on se lance, c’est pour gagner et je pense qu’on pouvait espérer mieux, faire plus de podiums. Mais je suis quand même globalement satisfait car cette saison m’a permis de me faire connaitre dans le monde du GT. Mon souvenir le plus marquant reste la qualification en première ligne à côté d’Alain Ferté dès la première course à Nogaro. C’était complètement inattendu. Et puis la victoire en Silver à Lédenon bien sûr. Je remercie toute l’équipe qui m’a bien aidé à progresser tout au long de la saison.

Sébastien Baud (#74, Silver, France et Europe) : CD Sport avait une grande expérience du GT4 ce qui représentait une plus value pour mon apprentissage de la catégorie. Le but qui était d’être devant dans les deux championnats et de finir sur le podium n’a pas été atteint. Je suis donc déçu de ne pas avoir obtenu ce résultat du fait de problèmes techniques et de sorties de route, mais c’est le sport auto. Ceci dit, j’ai pris beaucoup d’expérience, notamment en Europe où il y avait un peloton à la fois quantitatif et très compétitif. Le championnat de France est bien organisé avec là aussi beaucoup de voitures et un très haut niveau. L’année a été difficile mais j’ai réussi dans ce contexte à me créer une nouvelle force mentale. Trouver des ressources et des solutions quand tout ne va pas comme on voudrait, je pense que c’est positif. Mon meilleur souvenir ? La victoire en Silver à Lédenon, acquise à la suite d’une grosse remontée. Ce jour là je me suis vraiment senti bien dans la voiture.

 

Shahan Sarkissian (#4, Bronze, France) : Le début de saison a été assez difficile, car j’étais très pris sur le plan professionnel. Globalement, nous avons manqué de roulage mais je suis quand même content, pour moi et pour mon coéquipier Jihad quand je vois où il se situe maintenant. On pensait faire un ou deux podiums, et on a décroché trois avec la 4ème place au championnat. Ce n’est pas l’euphorie car nous n’avons pas gagné mais on a franchi un gros step ! Il y a eu beaucoup de bons moments mais notre premier podium à Magny-Cours est un souvenir phénoménal. Et aussi celui du Paul Ricard car cette fois c’est Jihad qui a mené la voiture à l’arrivée à la 3ème place.

Jihad Aboujaoudé (#4, Bronze, France) : Si on regarde les chiffres, avec Shahan nous avons marqué 122 points cette année, contre seulement 88 l’année dernière avec trois places de mieux au championnat. Nous vivons une magnifique aventure et j’attribuerais le titre de meilleur souvenir à notre premier podium à Magny-Cours. J’aimerais aussi passer un message à CD Sport qui est une équipe super pro, avec une excellente organisation. Pour moi qui suis un très jeune pilote, en comparaison avec la majorité du plateau GT4, c’est formidable d’avoir évolué au sein d’une équipe attentionnée et qui a l’ambition de nous aider à réussir.

 

 

Aurélien Robineau (#3, Bronze, France) :  Pour ma première saison en GT4, je ne pensais pas avoir à tout réapprendre, tellement le pilotage de la voiture est différent de ce que je connaissais. L’intégration au team a été facile. Hélas, on a connu beaucoup de problèmes de fiabilité aux essais, alors que l’on avait besoin de rouler. Le meilleur week-end a été Lédenon, car j’ai fait une très bonne qualif et nous sommes montés sur un des deux podiums. On aurait pu grimper sur celui de la course 1 si elle n’avait pas été neutralisée. Mais le meilleur moment de la saison fut sans doute notre premier podium à Magny-Cours. Quand tout fonctionne d’un bout à l’autre, le résultat est là.

Paul Paranthoen (#3, Bronze, France) : Cette année 2021 a été une année d’apprentissage, de la Mercedes, du travail avec les ingés, du niveau de ce championnat qui nous a obligés à hausser notre jeu. Toute l’équipe et les pilotes Silver en particulier nous ont vraiment aidés à franchir ces étapes. Dans cette phase, le plus important était de finir les courses, ce que nous avons réussi à faire 10 fois sur 12. L’entente avec Aurélien est exceptionnelle, nous avons la même vision du sport automobile et des challenges qui se présentent à nous. Nous sommes tous les deux chef d’entreprise, nous savons que nous pouvons participer à cette compétition grâce à notre travail au quotidien. Le résultat du week-end ne vient pas modifier notre lundi matin, ce qui ne nous empêche pas de donner le meilleur de nous-mêmes sur chaque meeting. L’objectif de la deuxième saison sera de jouer les podiums plus régulièrement et d’aller chercher la gagne par la suite.

 

 

Le bilan du directeur sportif Laurent Cazenave :  Nous sommes parvenus à réaliser des performances significatives. Les jeunes ont pu montrer leur potentiel, les pilotes de la 2 ont brillé, la progression de nos pilotes libanais a été énorme et Paul et Aurélien sont montés deux fois sur le podium pour leurs débuts en GT4. Mais clairement, nous ne sommes pas où nous aurions voulu être en termes de résultat. On s’est donné comme des fous, la saison a été épuisante sur tous les plans. Maintenant, on va souffler et se remettre au travail, chercher des solutions pour retrouver la dynamique de la réussite. 

 

Palmarès team CD Sport (création : 1995)

1995 : vice-champion de France de Formule Ford

1998 : vice-champion de France de Formule Ford

2001 : vice-champion de France de Formule Renault

2004 : vainqueur Coupe de France FFSA GT

2009 : champion Bioracing Series

2010 : champion Bioracing Series

2011 : débuts en Challenge Endurance Protos V de V, première victoire

2012 : champion Challenge Endurance Protos V de V

2014 : 3ème Challenge Endurance Proto V de V

2015 : Champion Challenge Endurance Protos V de V

2016 : 3ème Challenge Endurance Proto V de V

2017 : Champion de France FFSA GT Pilotes, vice-champion de France Teams

2018 : débuts en LMP3, 6ème Michelin Le Mans Cup (classement Teams)

2019 : 3ème championnat de France FFSA GT Pilotes.

2020 : Vice-champion de France FFSA GT Silver Cup Pilotes et Teams

Infos CD Sport: http://www.cd-sport.com/

Contact presse : Romane Didier / future racing commm

+ 33 (0)2 47 55 67 79 / +33 (0)6 10 65 30 16 / futureracing@yahoo.fr

 

Partager cet article