La préparation physique des pilotes automobiles

préparation physique pilotes automobliles
La préparation physique des pilotes automobiles

Contrairement aux idées reçues, être un bon pilote automobile ne nécessite pas uniquement une bonne maîtrise du pilotage, car il ne faut pas oublier que c’est un sport très exigeant, autant sur le plan physique que psychologique.

Regardons d’un peu plus près la préparation d’un pilote automobile.préparation physique

Les pilotes d’aujourd’hui : de véritables athlètes !

 Avec la professionnalisation sans cesse en croissance du métier de pilote, une condition physique parfaite est désormais indispensable pour prétendre à la victoire.

Quelle que soit la discipline auto pratiquée, Rallye, Grand Tourisme, Formule 1…, la conduite de bolides aussi puissants (entre 600 et 900CV) sur des circuits généralement très exigeants, implique aux pilotes un entrainement complet.

Il s’agit principalement de combiner une bonne connaissance de la mécanique et une forme physique optimale. Ces deux points sont très liés puisque une bonne condition physique permet au pilote de garder un maximum d’énergie et de mentale qui peuvent être mis à profit dans la précision du pilotage et de la concentration plus généralement. 

Une préparation variée : la clé de la réussite

Comme nous venons de l’évoquer, le sport automobile demande à la fois une préparation mentale et à la fois une préparation physique pour une préparation efficace.

#1 La préparation physique :

Les contraintes musculaires sont très importantes aux niveaux du cou, du dos, des bras, des poignets, des mains et des jambes. Aussi, le rythme cardiaque est souvent mis à rude épreuve.

Une bonne préparation physique du pilote nécessite donc d’allier le travail du cœur et le travail des muscles.

Au-delà d’un travail basé principalement sur des sports d’endurance tels que le vélo ou la natation, ou le footing, qui sont des éléments essentiels dans la préparation, le pilote doit se concentrer sur la musculation et la souplesse.

Une attention particulière doit être apportée au haut du corps, permettant de maintenir une même position assise dans la voiture pendant plusieurs heures.

Quelques idées d’exercices à réaliser :

  • Les tractions pour renforcer les muscles du haut du dos et des bras
  • Le soulevé de terre pour renforcer les muscles de la zone lombaire et les fessiers
  • Les pompes pour muscler les pectoraux et les triceps
  • Le gainage pour conserver une bonne liaison entre les chaines musculaires du corps.préparation physique

#2 La préparation mentale :

Second élément clé d’une bonne préparation, des exercices d’assouplissement et de relaxation sont à réaliser.

Ils permettront de travailler l’élasticité musculaire après chaque entrainement.

Aussi, la relaxation permet d’être plus serein et moins nerveux pour affronter la course.

Des exercices de sophrologie ne sont pas à négliger car ils offrent la possibilité d’acquérir une harmonie complète entre les perceptions sensitives perçues par le cerveau et les ordres transmis par le corps.

Elle valorise la concentration et la rapidité des réflexe.

Etre pilote n’est pas si facile que l’on pourrait le croire. Il faut être à la fois sportif et avoir un mentale d’acier. C’est une préparation de longue haleine, qui se prépare sur le temps afin d’être en total possession de ses capacités pour affronter efficacement la quête de la performance.

Partager cet article