Plus de points ? Quid du stage de récupération de points

Stages de récupération de points
Plus de points ? Quid du stage de récupération de points

Après une ou plusieurs infractions au code de la route, comme un excès de vitesse, une alcoolémie positive, ou l’usage du téléphone au volant, votre permis à points peut être en danger avec la menace d’une annulation (invalidation) pour défaut de points. Des règles existent sur la route et vous devez les respecter. Sur la piste il existe également des règles spécifiques qui se doivent d’être respectées par les pilotes.

Il existe plusieurs manières pour retrouver son capital de 12 points, attendre pour récupérer tous ses points au bout de 3 ans (délai sans infraction) ou faire un stage de récupération de points.

Qu’est-ce qu’un stage de récupération de points ?

Le stage de récupération de points est un stage de sensibilisation à la sécurité routière, c’est-à-dire une formation dédiée à la prévention des risques routiers.

Pendant 2 jours, avec entre 6 et 20 stagiaires encadrés par 2 animateurs, vous évoquerez les grands thèmes de la sécurité routière, ferez une étude de cas d’un accident de la route, le tout avec pour objectif de débattre et de réfléchir. Le stage n’est pas un rappel au code comme à l’auto-école, il n’est pas sanctionné par un examen, c’est un espace de parole et d’écoute.

Le stage permet de récupérer 4 points dés le lendemain du deuxième jour de formation.

Quand peut-on faire un stage de récupération de points ?

La participation volontaire à un stage de récupération de points est soumise à des modalités. Tout d’abord, on ne récupère que des points que l’on a perdu. Impossible de dépasser 12 points et d’avoir des points d’avance.

Ensuite, ce type de stage n’est possible qu’une fois par an. Pour les jeunes conducteurs en permis probatoire un stage vous est imposé dés la perte de 3 points ou plus. Ce stage obligatoire permet de récupérer des points tout comme le stage volontaire. D’autres cas de stages de sensibilisation à la sécurité routière obligatoires en tant que peine complémentaire ou en tant qu’alternative à la poursuite par la justice sont possibles mais ces derniers restent sans récupération de points et ne comptent pas dans le calcul du délai.

Enfin, votre permis de conduire doit être valide, c’est-à-dire avec au moins un point. Néanmoins, il est important de savoir qu’on peut faire un stage tant qu’on a pas reçu de lettre 48SI par voie recommandée, alors qu’en théorie le solde de points est nul pendant ce temps.

Consulter son solde de points

Avant de faire une inscription et de suivre un stage, il est important de connaître le nombre de points qu’il vous reste. Pour cela, vous avez 2 solutions :

  • Vous rendre en préfecture ou envoyer un courrier pour faire la demande de votre relevé intégral du Fichier National du Permis de Conduire (FNPC).
  • Sur Internet le site gouvernemental du permis de conduire permet de consulter son solde de points depuis mars 2016 (anciennement Telepoint).

En attendant, le meilleur des conseils est d’éviter toute infraction au code de la route. Une conduite irréprochable vous permettra d’économiser du temps de l’argent. De quoi vous offrir un stage de pilotage chez CD Sport ? Et pourquoi pas…

Partager cet article