Le freinage dégressif en monoplace

stage de pilotage freinage dégressif
Le freinage dégressif en monoplace

Le freinage dégressif : Qu’est-ce que c’est ?

Le freinage dégressif est la technique la plus efficace pour avoir le freinage le plus court possible. C’est la base de la base du pilotage.  freinage dégressif

Pour ralentir une monoplace, il faut que son énergie cinétique diminue : c’est ce que l’on appelle plus communément le freinage.

Le freinage conditionne la vitesse d’entrée, la vitesse de passage et de sortie du virage.

Rater son freinage revient à rater tout ce qui suit. La cause d’un mauvais passage en virage est liée 9 fois sur 10 à un freinage dégressif mal maîtrisé ou mal fait.

Le freinage sur un circuit de pilotage est tout le contraire du freinage d’un conducteur de tous les jours en conditions de route normales. A savoir que sur route normale plus la vitesse diminue, plus le conducteur appuie sur la pédale de frein. Le seul avantage est de rendre le freinage confortable pour le conducteur et les passagers.

L’objectif sur un circuit est de pouvoir freiner le plus court possible, donc de casser la vitesse de la voiture le plus vite possible, en évitant le blocage des roues. La technique du freinage dégressif va vous permettre d’atteindre cet objectif.

L’expression la plus explicite serait «  Taper dans les freins ». Cette expression habituellement utilisée, ne doit surtout pas être mise en pratique dans une voiture de course. Elle aurait pour conséquence de déstabiliser la voiture au moment du freinage.

Pour effectuer un bon freinage dégressif, vous devez mettre le maximum de pression sur la pédale de frein au début du freinage. Plus la vitesse à laquelle vous arriverez sera élevée, plus la pression que vous allez devoir exercer sur la pédale de frein devra être forte. Deux choses peuvent diminuer cette attaque de frein :

  • Une piste humide
  • Un freinage en courbe (le volant étant déjà braqué).

Le moment où le potentiel de décélération d’une auto est le plus important est au début du freinage. La voiture est plaquée au sol par l’effet aérodynamique lié à une vitesse élevée de et la rotation des disques de frein est élevée. C’est pourquoi le blocage de frein en début de freinage est quasi impossible. (Sauf si vous tapez dans les freins).

Vous devez être dégressif sur la deuxième partie du freinage pour éviter le blocage des roues qui pourrait intervenir au moment du braquage avec un délestage de la roue intérieure combinée à une vitesse de rotation des disques de frein qui diminue. Nous comprenons aisément qu’il est plus facile de bloquer et/ou pincer un disque de frein à 80 km/H qu’à 200km/H. Plus vous allez braquer pour entrer dans le virage, plus vous allez enlever de la pression sur votre pédale de frein pour éviter le blocage de roue.

Pour cela, il est absolument nécessaire de commencer à freiner fort dès le début du freinage, car si votre vitesse est trop importante au braquage, le tête-à-queue est probable.  trajectoire freinage dégressif

Pour ceux et celles découvrant le freinage dégressif, l’erreur la plus récurrente est de ne pas freiner suffisamment fort au début du freinage et de devoir garder trop de pression au braquage ou en fin de freinage. Cela aura pour conséquence de bloquer la roue intérieure et de perdre le pouvoir directionnel de la voiture. (Sous-virage).  

Comment y remédier : Mettre plus de pression au début du freinage pour pouvoir dégresser plus rapidement en fin de freinage et éviter le blocage des roues.

Sur un plan technique, le freinage parfait est extrêmement difficile à réaliser.

Le frein moteur interdit pour la conduite d’un pilote en monoplace :

Dans le cadre du pilotage sur circuit, il faut que vous compreniez impérativement qu’un moteur sert à accélérer et non pas à freiner.

Il faut donc dans une première phase freiner de façon dégressive comme vu précédemment, et dans une seconde phase procéder au rétrogradage.  Le rétrogradage doit se faire au milieu du freinage de manière rythmée.

Le rétrogradage s’effectue avant le point de braquage sous peine de créer un déséquilibre de transfert de charge.

Mais pas de panique, CD Sport vous propose sur toutes ses journées, un briefing de 45 minutes avec notre moniteur expérimenté et diplômé, qui vous donnera toutes les techniques et conseils nécessaires à la réussite votre freinage dégressif.  

Les 3 clés du succès pour le freinage dégressif :

  1. Une pression forte au début du freinage proportionnelle à la vitesse d’arrivée.
  2. Un dégressif sur la deuxième partie du freinage pour éviter tout blocage de roue entre le point de braquage et le point de corde.   
  3. Un rétrogradage qui intervient au milieu du freinage.

Partager cet article