La voiture autonome ? Une révolution en marche !

La voiture autonome
La voiture autonome ? Une révolution en marche !

Qui n’a jamais rêvé d’avoir une voiture autonome dans laquelle nous n’aurions qu’à apprécier le paysage ou une lecture … Aujourd’hui, cela ne relève plus de la science-fiction… On peut même dire que ces voitures sont presque à nos portes de garage !!

La révolution des objets connectés se tournent à présent vers notre moyen de transport le plus courant : La voiture.

Pour situer un peu, on appelle voiture autonome, une voiture capable de se déplacer toute seule sans conducteur ou avec une aide plus ou moins importante de celui-ci.  habitacle voiture autonome

On constate que depuis plusieurs décennies déjà, l’industrie automobile fait des petits pas en direction de la voiture autonome ! En effet, la majorité des voitures sont plus ou moins automatisées, grâce à différents systèmes d’aide à la conduite, au stationnement, etc…

Et vous êtes-vous prêts pour cette nouvelle avancée technologique ? 

Quelques dates clés du développement 

Les premières recherches datent de la fin des années 1970, avec un suivi de marquage au sol qui avait été réalisé à vitesse réduite.

Le précurseur de la voiture autonome est Google, qui en 2010 annonça avoir conçu un système de pilotage automatique. Celui-ci a été installé sur huit véhicules : 6 Toyota Prius, une Audi TT et une Lexus.

En 2012, l’Etat du Nevada a autorisé les Google Cars à circuler sur les routes de l’Etat.

En 2014, le premier permis de conduire d’un véhicule autonome a été délivré en Californie.

La voiture autonome : Une promesse des constructeurs automobiles

Aujourd’hui, tous les constructeurs automobiles possèdent au moins un projet de voiture autonome en cours, à l’état virtuel ou bien déjà en test sur les routes. Chacun promet de mettre en circulation une voiture autonome d’ici 2020.

En ce qui concerne les constructeurs français, ils sont loin d’être en retard par rapport aux compétiteurs internationaux ! C’est notamment le cas du groupe PSA Peugeot Citroën qui a parcouru plus de 3000 kilomètres avec sa voiture autonome. Leaf Renault-Nissan

Le groupe Renault quant a lui crée une alliance franco-japonaise avec le groupe Nissan, et promet 10 modèles « partiellement » autonomes pour les 4 années à venir. Le but ultime étant de proposer en 2020 la « Leaf » qui sera, elle 100% autonome.

Outre-Manche, le géant Tesla souhaite commercialiser sa voiture autonome dès 2018. Considéré comme de champion de l’innovation, il pourrait être le premier à commercialiser LA voiture 100% autonome selon son patron Elon Musk.

Pourquoi une voiture autonome ?

Plusieurs critères sont mis en avant dans le développement ce véhicule :

  • Tout d’abord pour des raisons de sécurité routière. Il a été établi que 93% des accidents de la route sont dû à une erreur humaine. C’est pourquoi Google et Volvo considère que cette technologie est la solution pour améliorer la sécurité.
  • Ce serait également une voiture accessible aux personnes en perte d’autonomie.
  • Elle permettrait également de fluidifier la circulation sur le long terme.
  • Ce serait aussi une avancée environnementale car les véhicules seraient propulsés à l’électricité.

 

Comment fonctionne-t-elle ?

Tous les constructeurs n’en sont pas au même stade de mis en point. Cependant, le principe de fonctionnement est le même et utilise des technologies similaires : 

I) Le détecteur :

Il est le cœur même de la voiture. Le système du lidar est un système de télédétection par laser qui produit une carte 3D très détaillé de l’environnement autour du véhicule. Il permet donc de détecter les obstacles, de respecter la signalisation et de se repérer dans l’espace. Il se situe dans la calandre.

II) Les capteurs :

Leur rôle est de détecter les véhiculent à proximité de la voiture et leur vitesse. Ils sont intégrés aux pare-chocs avant et arrière.

III) La caméra :

Située au rétroviseur intérieur, elle repère et interprète les feux et les panneaux de signalisation.

IV) La commande :

Il s’agit du cerveau du système. Présent dans le coffre, elle traite les informations fournies par les capteurs, le lidar et la caméra. Elle décide donc des actions.

V) L’activation :

L’activation du mode autonome se fait par un écran tactile ou une commande au volant.

Nous n’en sommes aujourd’hui qu’aux prémices de la voiture autonome. Cependant, les avancées peuvent être rapides aux vues de la motivation des constructeurs.

Cela peut nous apparaître comme étant un projet fou et futuriste, mais si l’on regarde la technologie des téléphones, qui aurait pu imaginer il y a 20 ans de ça, que nous serions capables de tant de choses avec nos téléphones portables …

Il ne nous reste plus qu’à patienter encore quelques années ….

Voici en image la présentation de l’intérieur de la voiture autonome imaginée par Volvo : La Volvo Concept 26.

Partager cet article