24 Heures du Mans, 500 miles d’Indianapolis, Grand prix de Monaco : 3 courses automobiles mythiques

3-courses-mythiques
24 Heures du Mans, 500 miles d’Indianapolis, Grand prix de Monaco : 3 courses automobiles mythiques

Chaque course automobile est unique, sur des circuits ayant tous une histoire passionnante qui en fait leur particularité, des décors de plus en plus époustouflants et des évolutions permanentes pour le plus grand bonheur du public.
La première course automobile a eu lieu en France en juillet 1894, reliant Paris à Rouen et était réservée aux voitures sans chevaux.
Les premières compétitions internationales ont lieu à partir de 1904 en Allemagne, avec deux années de succès. Des problèmes de sécurité sont cependant survenus et le gouvernement français autorisera les courses à condition que les routes soient fermées par des barrières, c’est ainsi que les circuits fermés font leurs apparitions.
La naissance des championnats du monde en 1950 a été organisée sous forme de Grand Prix dans 6 pays européens. Depuis, ils se déroulent aux quatre coins du monde.
3 courses sont devenues mythiques aux fils des décennies, et à ce jour aucun pilote n’a réussi à remporter cette « triple couronne » : les 24Heures du Mans, les 500 miles d’Indianapolis et le Grand Prix de Monaco.

#1 Les 24 Heures du Mans 

L’origine de ce circuit et de cette course est étroitement liée au Grand Prix Automobile de France qui se déroulait dans la Sarthe en 1906.

Cette piste est située au sud de la ville du Mans. Les 24Heures du Mans ont vu le jour en 1923 sous l’impulsion de trois hommes : Georges Durand, fondateur du Syndicat d’Initiative des Alpes Mancelles, Charles Faroux, journaliste et Emile Coquille, directeur des bicyclettes Rudge-Whitworth.

Ils souhaitaient mettre en place une compétition dont le caractère devait favoriser l’évolution du progrès technique et l’essor de l’automobile. De cette envie, née une épreuve d’endurance composée d’équipages de deux pilotes par voiture qui se relaient jour et nuit.

La première édition a eu lieu en mai 1923 avec 33 équipages au départ lancés pour 2 jours non-stop de course.

Aujourd’hui, les 24 Heures du Mans ont lieu chaque année en juin, elle est la plus ancienne et la plus prestigieuse des courses d’endurance notamment des Sport-Prototypes.

Depuis sa création, la longueur du tracé a été progressivement réduite passant de plus de 17 kms à 13 kms dans un souci de sécurité principalement.

Le circuit emprunte une partie du circuit de Bugatti, ainsi que le circuit de la Maison Blanche et comprend une grande partie de route nationale.

Tout au long de ce week end de compétition, de nombreuses animations sont mises en place telles que la fête foraine, des concerts, des expositions ou encore des baptêmes de piste, ou encore des simulateurs sont mis à disposition.

course-des-24h-du-mans

Quelques chiffres et noms record qui ont fait de cette course, une course incontournable :

  • 405 km/h: vitesse maximale enregistrée en 1988 sur la ligne droite des hunaudières. Ce record de vitesse a été atteinte par Roger Dorchy avec une WM P88. Depuis des chicanes ont été installées sur cette ligne droite, donc un nouvel exploit semble impossible.
  • 8 km/h: il s’agit de la vitesse moyenne du tour le plus rapide de l’histoire de la couses des 24 Heures du Mans. Ce record a été enregistré en 1985 par Hans-Joachim Stuck au volant d’une Porsche 962.
  • 5 410,7 km: Ce chiffre représente la plus longue distance parcourue en 24 heures. Plus concrètement, cela représente 397 tours au total. Ceci a été réalisé en 2010 par trois Audi R15 TDI+.
  • 7 millions d’euros: Cette course à un impact économique très fort pour le département de la Sarthe, et représenterait environ 0.6% de la création de richesse dans le département.
  • 4000 : C’est le nombre de personnes mobilisées pour ce week end de course. On compte 150 salariés qui travaillent à l’année sur la course et plus de 2500 bénévoles, principalement des commissaires de course.
  • 1955 : Triste record, lors de la 23ème édition, le plus grand drame connu du monde du sport automobile a causé la mort de 84 personnes et a blessé plus de 120 personnes. Cet incident s’est produit à la suite de la collision entre deux voitures en piste.
  • 9 victoires : C’est le nombre de victoires consécutives réalisées par le pilote Tom Kristensen. Record inégalé à ce jour et qui lui vaut le surnom de « Monsieur le Mans »
  • Jean Rondeau: il est le seul pilote Sarthois, natif de la ville du Mans, à avoir remporté cette course.
  • Henri Pescarolo: Pilote de légende qui a été remarqué lors d’une course sur le circuit.

 

#2 Les 500 miles d’Indianapolis 

Connue sous le nom de « Indianapolis 500 » ou « Indy 500 » cette course automobile américaine se déroule chaque année depuis 1911 le week end du Memorial Day au mois de Mai.  Elle se déroule dans la ville de Speeway, berceau de la plus vieille course automobile du pays, aux abords d’Indianapolis, capitale de l’état de l’Indiana au Nord-Ouest des Etats-Unis.

Le circuit qui accueille cette course mythique « l’Indianapolis Motor Speedway » a été créé en 1909 par quatre entrepreneurs : Carl Fisher, James Allison, Arhtur Newby et Franck Wheeler.Ils souhaitaient que leur course devienne rapidement la référence des courses américaines. Ce fut chose faite, puisque deux ans après le lancement de la première course, tous les constructeurs étrangers étaient désireux d’être sur la grille de départ. Ce sera notamment le cas de Peugeot, Fiat ou encore Mercedes.

La particularité de ce circuit est d’être un circuit ovale de 4 kilomètres, de ce fait un circuit de grande vitesse.

500-miles-indianapolis

La tradition de cette course est de se dérouler sur 3 semaines de festivités, rendez-vous annuel incontournable pour les 400 000 spectateurs. La course est suivie par toutes les chaines de télévisions américaines et rassemble plus de 400 journalistes aux abords de la piste.

La course comment dès début mai par une journée test « Rookie test », qui consiste à évaluer la capacité des jeunes pilotes. Les 33 pilotes ont l’obligation d’être présents sur cette journée.

Deux semaines avant la course à lieu le week end de qualification, « pole day » qui permet de déterminer la pole position de chaque pilote et de ce fait les premiers sur la grille.

Le mercredi précédent la course a lieu de « community day », journée où la piste et les stands sont ouverts au public et la séance d’autographe à lieu également.

Le jeudi précédent, une ultime séance d’essais libres est réalisée dans la configuration de la course, appelée « carburation day ».

La course quant à elle compte 33 pilotes sur la grille de départ au volant d’Indy car, s’élance pour 2heures de course soit environ 200 tours de piste. La vitesse moyenne enregistrée est de 370 km/h.

Le vainqueur de la course rejoint le « Victory Lane », cercle des vainqueurs où seul lui et son équipe sont autorisés à y accéder. Il reçoit également le « Borg-Warner Trophy », une grande coupe sur laquelle est gravée les visages des précédents vainqueurs et chose assez atypique, boit du lait lors de la remise de son titre.

Le vainqueur de cette saison 2016 est Alexander Rossi, qui a franchi la ligne d’arrivée en panne d’essence depuis plus de 200 mètres !

#3 Le Grand Prix de Monaco 

Le Grand Prix de Monaco compte parmi les plus prestigieuses courses automobiles mondiales. Elle est considérée comme la course la plus glamour du championnat, la présence de célébrités (acteurs, chanteurs ou sportifs) et de yachts participent au chic et glamour de cette course.  Tous les pilotes ont un jour rêvé de gagner sur ce tracé. Il se déroule sur un circuit urbain au sein même de la principauté de Monaco, crée par Antony Noghes, fils du président de l’Automobile Club de Monaco en 1929. Cette création repose sur le défi d’organiser une course sur le petit territoire qu’est Monaco. Ce championnat concurrence directement une autre course du la ville : le rallye automobile de Monte-Carlo, crée en 1911.

La course inaugurale à lieu en avril 1929 et est remportée par William Grover-Williams au volant d’une Bugatti.

Il faudra attendre mi 1950 pour voir apparaitre le Grand Prix de Monaco F1. Il y aura par la suite deux années de coupure entre 1953 – 1955, mais depuis cette date, la course figure chaque année au calendrier du championnat de F1.

C’est un circuit qui au fil du temps a su s’imposer comme étant un circuit incontournable, même s’il est considéré comme le plus lent et le plus dur du championnat F1.

Sur cette piste, quasi identique depuis 1950, les qualifications sont toujours déterminantes car les dépassements en course sont quasiment impossibles. Un pilote mal placé sur la grille de départ peut cependant rattraper son retard car le nombre d’abandons reste élevé.

Le circuit de Monaco, c’est 3.340 km de piste, avec une largeur pouvant diminuée jusqu’à 5 ou 6 mètres de large contre 15 mètres sur les autres circuits. Le Grand Prix quant à lui correspond à 78 tours environ, pour une distance de course de 261 km.

grand-prix-de-monaco

Le recordman mythique de cette course est le très célèbre pilote Ayrton Senna avec 6 victoires au compteur, donc 5 consécutives.

Olivier Panis, parrain de notre école de pilotage CD SPORT est quant à lui le dernier français à s’être imposé au Grand Prix de Monaco.

A ce jour, le tenant du titre est le pilote Lewis Hamilton.  

Vous pouvez également découvrir les 3 circuits mythiques français dont le circuit de Paul Ricard, le circuit de Magny-Cours ou encore le circuit du Mans. 

Partager cet article