Comment gérer le stress quand on est pilote de course ?

Comment gérer le stress quand on est pilote de course ?

Le stress est connu de tous, aussi étrange qu’il soit, il peut diminuer considérablement l’énergie des pilotes et les fatiguer avant même de prendre le départ sur la grille. C’est pourquoi, il est essentiel et primordial pour les pilotes d’apprendre à gérer leur stress avant et pendant la course.

Même s’il n’existe pas de solution miracle au stress, différentes techniques de préparation physique et mentale, de relaxation existent et permettent de diminuer considérablement l’anxiété.

Voici quelques conseils pour affronter sereinement une course automobile sur le plan physique, technique et mental.

#1 Préparer son corps en amont 

Il est important que le pilote soit dans de bonnes conditions physiques afin d’optimiser son potentiel et ses ressources physiques et mentales.

Un entrainement quotidien est nécessaire pour résister aux stress physiques liés à la vitesse et à l’exposition à la chaleur.

Le rythme cardiaque des pilotes peut monter jusqu’à 90% de la fréquence maximale, en partie dû à la vitesse, au stress et à l’effort physique durant plusieurs heures. La chaleur corporelle augmente elle aussi rapidement en raison de la forte chaleur qu’il peut y avoir à l’intérieur de l’habitacle de la voiture.

préparation physique pilote automobile

Une bonne préparation physique du pilote repose sur un renforcement musculaire renforcé au cou, aux avant-bras et aux jambes, une endurance solide pour affronter les heures passées sur la piste.

Retrouvez sur notre article précédent nos conseils pour une bonne préparation physique.

#2 Mettre en place des rituels d’avant course 

Il est important que le pilote puisse faire le vide autour de lui avant la course et se concentre sur l’essentiel : son état d’esprit.

Pour cela à chacun sa méthode : écouter de la musique, faire un échauffement spécifique, méditer… Il n’existe pas de rituel type, mais chacun doit trouver le sien, lui permettant de diminuer l’anxiété et le stress de la course à venir.

#3 Diminuer la peur de l’inconnu par la visualisation 

La concentration est un point clé pour atténuer le stress de la course. Une technique très répandue chez les pilotes de haut niveau est la technique de la visualisation. Elle consiste à visualiser la course dans sa tête en s’imprégnant de la piste, en imaginant la ligne de course, comment le pilote souhaite aborder tel ou tel virage, et surtout à visualiser la victoire.

Grâce à cela, le pilote limite la peur de l’inconnu, permet d’imaginer les réactions qu’il peut avoir en course et de ce fait diminuer considérablement le stress d’avant course.

préparation mentale sport automobile

#4 Préparer son mental pour la course 

Il est important de bien identifier la concentration, la lucidité et la rapidité d’exécution que le pilote possède.  Car dans des conditions de stress extrême, les sorties de piste ou des dépassement ratés peuvent survenir. Toutes commandes exécutées par le pilote par du cerveau, on peut dire qu’il est le poste de commandement de la course. C’est pourquoi il tout aussi important pour le pilote de se préparer physiquement que mentalement.

La préparation mentale se fait généralement au travers de séances de coaching. Ces séances sont ouvertes à tous les sportifs et ont pour particularité de s’adapter à toute personne.

Ces coachings proposés par des professionnels, ont pour but de :

  • Développer les facultés de mémorisation
  • Renforcer la confiance en soi
  • Stimuler la concentration
  • Dynamiser le physique et le psychique
  • Le développement personnel

Pour se préparer mentalement à la course diverses techniques sont à utiliser avant, pendant et après la course.

  • La relaxation progressive : Connue sous le nom de méthode de Jacobson, la relaxation progressive repose sur le principe selon lequel il existe une relation entre les émotions et le degré de tension musculaire.

Elle consiste à réaliser un relâchement musculaire dans le but d’aider à reposer l’esprit et à se détendre au niveau du mental, en contractant et en décontractant successivement certains muscles.

Cette séance dure généralement 30 minutes et peut être réaliser seul ou avec un thérapeute. 

  • L’hypnose avec la méthode « Safe Place » : Cette technique permet à la personne de construire et/ou de renforcer le sentiment de sécurité interne et de protection. Il s’agit d’explorer par l’hypnose un endroit imaginaire ou la personne se ressource et peut se détendre.

Cette méthode permet de reprendre ses repères de confort, de sécurité et de confiance.

  • La préparation mentale à l’effort : Elle permet de modifier les perceptions de fatigue, de stress ou d’anxiété et du temps pour les transformer en sensations positives pour le pilote.

La capacité mentale des pilotes se travaille et met en relation le corps et l’esprit. Diverses techniques sont possibles, comme par exemple le monologue intérieur positif : il s’agit de prendre conscience de ses pensées négatives et de les remplacer par des pensées positives qui permettront de se placer dans un état d’esprit constructif.

Pour une gestion optimale du stress, il est primordial que les pilotes travaillent à la fois le physique par des exercices quotidiens mais également le mental, qui sont deux vecteurs indispensables au bon fonctionnement de la concentration et de l’aptitude physique.

Si ces deux points sont travaillés correctement, la performance et les aptitudes des pilotes seront amplifier et leur permettront d’aborder positivement et sans stress la course à venir.

préparation physique et mentale sportif automobile

Partager cet article