Les Monoplaces qui ont marqués l’histoire de la Formule 1 : Notre top 10

Les Monoplaces qui ont marqués l’histoire de la Formule 1 : Notre top 10

Les Monoplaces qui ont marqués l’histoire de la Formule 1 : Notre top 10

 

Si on aime la F1, c’est avant tout pour le spectacle, la vitesse, et les risques que ces pilotes d’exceptions prennent. Néanmoins, il ne faut pas oublier toutes les personnes qui accompagnent ces pilotes (ingénieurs, professionnels à l’usine…).

Autrement dit, si on allie les forces d’un pilote et d’un team d’exception, on peut devenir « imbattable ».

Mais alors, quelle est la meilleure F1 de tous les temps ? Difficile, voire impossible de répondre, car il y a beaucoup d’éléments à prendre en jeu (pilote, équipe, pit lane…).

Nous avons alors rédigé notre top 10 des meilleures voitures de l’histoire de la F1, selon CD SPORT. Passant de l’Alfa Romeo 158 Alfetta dans les années 40 à la Mercedes W07 hybride dans l’ère moderne, découvrez ou redécouvrez des voitures mythiques de notre sport favori. 

La Lotus 25

La Lotus 25 est une voiture de F1 conçue par Colin Chapman, qui a couru en Grand Prix de 1962 à 1967. Un grand pilote, remportant 13 victoires, 17 pôles positions et 14 tours le plus rapide a piloté cette voiture : Jim Clark.

La particularité de cette voiture, est la position allongée du pilote. C’est pour cela qu’elle était surnommée « la baignoire ». On peut voir également que les suspensions avant sont intégrées dans la carrosserie, qui est plus large à l’avant qu’à l’arrière.

Palmarès

Le palmarès de la Lotus 25 est le suivant :

  • 101 courses disputées ;
  • 13 victoires ;
  • 16 pôles position ;
  • 14 meilleurs tours ;
  • 42 abandons/disqualifications/non-qualifications ;
  • 140 points.

Le Pilote phare : James Clark

James Clark Jr, appelé aussi Jim Clark, est né le 4 mars 1936 à Kilmany en Écosse, et mort le 7 avril 1698 sur le circuit d’Hockenheim en Allemagne lors d’une course de F2.

Jim Clark est un pilote emblématique de la F1. Il fut le pilote le plus capé pendant de nombreuses années avec 25 victoires en seulement quelques années, 33 pôles position en seulement 72 participations en Grand Prix, et titré 2 fois en tant que Champion du Monde en 1963 et 1965. Il fait partie des très rares pilotes de F1 à avoir remporté les 500 miles d’Indianapolis (1965).

La McLaren M23

La McLaren M23 est une monoplace créée par l’ingénieur Britannique Gordon Coppuck, qui a roulé sur les saisons de 1973 à 1977 en F1. Elle est équipée d’un moteur V8 : le Ford-Cosworth DFV.

La M23 connaît de grands débuts, avec une pôle position lors de son premier grand prix, grâce à Danny Hulme, et qui finira 5ème lors de la course. Durant le reste de la saison, elle obtient 3 victoires grâce à Hulme en Suède (avec le meilleur tour) et Revson en Grande-Bretagne et au Canada. Des débuts prometteurs pour cette McLaren.

En 1974, Emerson Fittipaldi rejoint McLaren en provenance de Lotus, et apporte son savoir de son ancienne écurie, qui permet à McLaren de rafler le titre pilote et constructeur, avec 3 victoires pour Fittipaldi et 1 pour Hulme qui annonce son départ à la retraite à la fin de la saison.

La saison suivante, McLaren continue avec la même voiture. Néanmoins, elle apporte de nouveaux développements, avec notamment pour la première fois sur une F1, une boîte 6 rapports qui permet à Fittipaldi de terminer 2nd au championnat pilote et constructeur derrière le grand Niki Lauda et sa Ferrari 312 T.

Aux Pays-Bas, lors de la saison 1975, un Anglais dénommé James Hunt, remporte le grand prix à bord d’une Hesketh. Grosse surprise, qui lui a valu la place de Fittipaldi chez McLaren. La saison 1976 reste mythique avec cette bataille HuntLauda, qui tourne à l’avantage de Hunt sacré au Japon champion du monde de F1.

James Hunt

James Hunt est né le 29 août 1947 à Belmont (Angleterre), mort d’une crise cardiaque le 15 juin 1993 à Wimbledon est un pilote de F1 qui a su montrer l’étendu de son talent dans les saisons allant de 1973 à 1979. Il remporta un titre de champion du monde avec McLaren en 1976, année mythique dans l’histoire de la F1, avec sa rivalité avec Niki Lauda, qui a été reprise au cinéma avec le film de F1 « Rush » sorti en 2013 où il a été interprété par Chris Hemsworth.

Alfa Romeo 158 Alfetta  

L’Alfa Romeo 158, est une F1 créée par le constructeur italien Alfa Romeo, et est surnommée « Alfetta », comme sa grande sœur l’Alfa Romeo 159, car elles étaient petites comparées à leurs concurrents.

L’Alfa Romeo a connu le fameux Juan Manuel Fangio, qui fut le premier pilote à réaliser le « Hat Trick » (pôle position, meilleur tour et victoire) de l’histoire de la F1 lors du Grand Prix de Monaco durant la saison 1950, au volant de l’Alfa 158.

La naissance de la 158

Elle est connue de tout temps car c’est la F1 qui a la plus longue carrière de l’histoire. En effet, elle a concouru pendant 13 années, de 1938 à 1950, avec quelques améliorations, mais gardant toujours le concept original.

Elle a été conçue dans les ateliers Ferrari, lors d’un projet alliant l’ingénieur Gioacchino Colombo et l’ingénieur Alberto Massimino, qui étaient experts dans les secteurs de la suspension et de la boîte à vitesse. Ils l’ont nommée « 158 » car elle détenait un moteur 1.5 litres 8 cylindres. Elle atteint des performances incroyables pour l’époque allant jusqu’à développer 180 chevaux.

Palmarès

Le palmarès de cette F1 est stratosphérique sur l’année 1950 :

  • 3 premières places au Grand Prix de Grande-Bretagne.
  • Le Hat Trick de Fangio à Monaco.
  • Doublé au Grand Prix de Suisse.
  • Doublé au Grand Prix de Belgique.
  • Doublé au Grand Prix de France.
  • 3ème place pour Fagioli lors du Grand Prix d’Italie.

De quoi faire fuir toute concurrence.

Juan Manuel Fangio

Juan Manuel Fangio est né le 24 juin 1911 à Balcarce en Argentine, et mort le 17 juillet 1995 à Buenos Aires.

Couronné de 5 titres mondiaux (en 1951 et de 1954 à 1957), il a su prouver sa domination dans les années 50, détenant pendant de nombreuses années le record du nombre de titres mondiaux remporté par un pilote. Il est le seul pilote à avoir réussi à gagner 4 titres mondiaux dans 4 écuries différentes. Il a également le plus grand ratio victoire/grand prix (47.06%). Pour beaucoup, il a le statut du meilleur pilote de l’histoire, qui peut être mérité, du fait de sa suprématie et sa domination incontestée dans les années 50.

 

La Tyrrell P34

 

La Tyrrell P34, mondialement connue pour ses 6 roues, est une monoplace conçue par l’ingénieur Britannique Derek Gardner, concourant en F1 dans les années 1976 et 1977 pour l’écurie Tyrrell Racing.

Comment parler de F1 sans parler de la Tyrrell P34 ? Même si elle ne fut pas aussi forte que les précédentes, elle fût pour le moins atypique. C’est encore aujourd’hui la seule voiture de l’histoire ayant eu 6 roues. Elle a malgré tout brillé lors du grand prix de Suède en 1976 avec une pôle position de Jody Scheckter et Patrick Depailler, qui ont réalisé le doublé lors du GP.

Patrick Depailler

 

Patrick Depailler est un pilote français né le 9 août 1944 à Clermont-Ferrand, et décédé le 1er août 1980 en essai privé avec Alfa Romeo sur le circuit d’Hockenheim. Il a participé à un peu moins de 100 GP, et a à son palmarès 2 victoires en F1. Il est le premier français de l’histoire de la F1 à signer une pôle position. 

La Maserati 250 F 

La Maserati 250 F est une voiture de F1 conçue par Gioacchino Colombo, Alberto Massimino et Vittorio Bellentani. A cause de difficultés financières, Maserati se retirera de la F1 en 1958, et la 250F sera la dernière F1 conçue par la marque italienne.

La Maserati 250F, est équipée d’un moteur 6 cylindres de 2.5 litres (d’où l’appellation 250F) correspond à la règlementation de la F1 d’où la lettre « F ». Elle permettra au grand Juan Manuel Fangio de remporter un titre mondial en 1957, avec des performances extraordinaires du pilote argentin.

Palmarès

Elle a un gros palmarès à son actif :

  • 566 courses dont 330 terminées ;
  • 114 podiums ;
  • 38 victoires.

McLaren MP4/6

La McLaren MP4/6 a été conçue pour la saison de F1 1991, par les ingénieurs Neil Oatley et Henri Durand. C’est la première McLaren à faire équipe avec le motoriste Japonais Honda, qui proposera un V12 Honda qui se montrera redoutable. Elle a une boîte de vitesses matérialisée en H comme ses concurrents Ferrari et Williams qui proposent cette boîte de vitesses semi-automatique. Elle formera le duo de pilote Ayrton Senna – Gerhard Berger.

La MP4/6 s’avère très efficace, et permettra de remporter le championnat du monde avec Senna. Les erreurs de Williams qui était le concurrent direct de McLaren, profitent à l’écurie Britannique qui peut rafler pour la 4ème fois consécutive le titre de champion du monde constructeur.  

Palmarès

Un palmarès très bon pour cette F1 qui a su montrer sa supériorité :

  • 18 courses ;
  • 8 victoires ;
  • 10 pôles position ;
  • 5 meilleurs tours.

Une année dominée dans l’ensemble par Senna, et son coéquipier Gerhard Berger finira 4ème.

Ayrton Senna

Ayrton Senna Da Silva, plus communément appelé Ayrton Senna, est né le 21 mars 1960, et mort le 1er mai 1994 lors du GP d’Imola lors d’un tragique accident. Senna a le statut de légende au Brésil, mais dans le cœur de tous les passionnés de sport automobile. Aujourd’hui, tout le monde ou presque connaît Ayrton Senna. Il participera pendant 11 ans à la catégorie reine, remportant 4 championnats du monde, gagnant 41 GP avec 65 pôles positions. Il a connu 4 écuries (Toleman, Lotus, McLaren, Williams), avec lesquelles il a pu s’illustrer au plus haut niveau. Il inspire énormément de pilotes, notamment Lewis Hamilton aujourd’hui, du fait de son audace, sa confiance en soi, son excellence sur un seul tour, et sa magie du pilotage.

Une inspiration pour tous, une légende, voilà qui est Ayrton Senna.

La Brabham BT46

La Brabham BT46 est une F1 conçue par l’ingénieur Gordon Murray pour l’équipe Brabham. Elle est très connue aujourd’hui grâce à ses innovations qui marquent, et sont pour le moins atypiques. L’exemple le plus parlant est l’installation du panneau échangeur de chaleur pour remplacer les radiateurs à huile et eau. Malheureusement pour eux, cette innovation ne fonctionne pas, et doit être retirée avant le début de la saison. Elle a connu son succès en passant ses radiateurs dans la partie avant, et réussit à atteindre la 3ème place du championnat constructeur. Elle engagea le duo Niki Lauda – John Watson qui remportera 1 course.

Niki Lauda

Andreas Nikolaus Lauda, né le 22 février 1949 à Vienne et mort le 20 mai 2019 à Zurich, est un pilote emblématique des années 70-80. Il était également impliqué dans l’écurie Mercedes en tant que directeur non exécutif de 2012 à 2019.

L’autrichien concours de 1971 à 1979, puis de 1982 à 1985. Il remportera à 3 reprises le titre de champion du monde (1975,1977,1984) avec Ferrari et McLaren. Il a participé à 171 courses, avec 24 pôles position, 54 podiums, et 25 victoires. Si Niki Lauda est mondialement connu aujourd’hui, c’est malheureusement « grâce » ou « à cause » de son terrible accident en grand prix, durant le GP du Nürburgring où sa voiture accidentée prit feu. Il fut brûlé et défiguré au visage.

Il lance des business après sa carrière de pilote, notamment dans le domaine aérien avec sa propre compagnie aérienne. Les pilotes de l’écurie Mercedes lui ont rendu hommage après son décès lors du Grand Prix de Monaco en 2019, arborant un casque rouge et le halo repeint en rouge avec écrit « Niki we miss you ».

La Ferrari F2002

 

La Ferrari F2002 est la voiture conçue par Ferrari pour la saison 2002 du championnat du monde de F1. La scuderia engagera le duo de pilotes Michael Schumacher et Rubens Barrichello. La F2002 est très efficace et marche fort mais malheureusement connue également pour les problèmes récurrents de la voiture du brésilien Barrichello, et le fameux « Let Michael pass for the championship » en Autriche. Malgré cela, la Ferrari a failli imposer sa suprématie sur toute la saison 2002 avec seulement 2 courses non remportées par celle-ci. Schumacher sera sacré champion du monde au 11ème GP.

Michael Schumacher

Michael Schumacher, né le 3 janvier 1969 à Hürth-Hermülheim, en Allemagne, est une, voir la légende de ce sport. Surnommé « Schummi » ou encore « le baron rouge », il détient un palmarès composé de :

  • 91 victoires en grand prix ;
  • 68 pôles position ;
  • et 7 titres de champion du monde.

Il a détenu pendant près de 15 ans de très nombreux records dans la catégorie reine.

Le surnom du « baron rouge » lui est dû à ses 4 titres de champion du monde consécutifs (de 2000 à 2004) et à son implication directe aux 6 titres constructeurs remportés par le cheval cabré. Il prit une première retraite après sa défaite face à Alonso en 2006, pour revenir en 2010, pour 3 saisons avec Mercedes, sans succès, Schumi s’arrêtera définitivement en 2012, à 43 ans.

Red Bull RB7

 

La Red Bull RB7 est une F1 conçue pour la saison 2011 pour l’écurie Red Bull Racing. Elle sera pilotée par le duo Sebastian Vettel – Mark Webber.

La RB7 est similaire à sa petite sœur la RB6. Conservant sa livrée reconnaissable du géant de la boisson énergisante Red Bull, elle détient également des similarités dans les caractéristiques générales. Elle est toujours équipée du moteur Renault, et a développé le SREC (Système de Récupération d’Energie Cinétique) pour pallier l’interdiction du double diffuseur qui était redoutable sur la saison 2010.

Sebastian Vettel a dominé la saison en étant titré champion du monde des pilotes, remportant ainsi 11 des 19 courses du calendrier. Mark Webber réalise également une grande saison, ce qui offrira le titre de champion du monde constructeur à Red Bull.

Sebastian Vettel

Sebastian Vettel, né le 3 juillet 1987 à Heppenheim en Allemagne, est un quadruple champion du monde de Formule 1. Il a remporté ses 4 titres consécutifs entre 2010 et 2013. Ils sont 4 à l’heure actuelle à l’avoir réalisé : Schumacher, Fangio, Hamilton et Vettel.

Vettel a marqué les esprits en 2009 avec la pôle position puis la victoire au grand prix de Monza avec la jeune écurie de Toro Rosso (deuxième équipe de la maison Red Bull). Il a détenu jusqu’en 2016 le record du plus jeune poleman et vainqueur d’un grand prix. Il bat d’autres records en étant le plus jeune comme :

  • Le plus jeune champion du monde.
  • Le plus jeune à avoir 2 titres mondiaux.
  • Le plus jeune à avoir 3 titres mondiaux.
  • Le plus jeune à avoir 4 titres mondiaux (26 ans, 3 mois et 24 jours).

Lors de son 4ème sacre, il réalise la performance qui lui a valu un record : 9 victoires consécutives.

A la fin de 2014, Vettel quitte l’écurie Red Bull, avec laquelle il a obtenu 38 victoires et 44 pôles position. Il est actuellement pilote pour Aston Martin.

La Mercedes AMG F1 W07 Hybrid

La Mercedes AMG F1 W07 Hybrid est la voiture conçue pour l’écurie Mercedes Grand Prix pour l’année 2016 du championnat du monde de F1. Elle sera pilotée par le duo Nico RosbergLewis Hamilton (double champion du monde en titre).

Elle devient la F1 la plus titrée de l’histoire devant la McLaren M23 sur une saison, ayant comme palmarès :

  • 19 victoires ;
  • 20 pôles position ;
  • 33 podiums ;
  • 765 points marqués ;
  • 1 055 tours menés.

Elle a évidemment été sacrée championne du monde constructeur et pilote, mais pour Nico Rosberg cette fois-ci, son premier titre mondial, juste devant Lewis Hamilton.

Lewis Hamilton

Sir Lewis Hamilton, né le 7 janvier 1985 à Stevenage, en Angleterre, est un pilote de F1, qui détient aujourd’hui presque la totalité des records en F1. L’un des seuls records qu’il lui manque est le nombre de titres mondiaux. Il a égalé Schumacher, mais n’a pas réussi à le battre durant la saison 2021 pour porter pour la 8ème fois la couronne de champion du monde.

Il détient comme records :

  • Nombre de pôles position (103)
  • Nombre de podiums (182)
  • Courses terminées dans les points (249)
  • Points marqués sur une saison (413)
  • Points en carrière (4 165.50)
  • Tours menés (5 396)
  • Nombre de victoires (103)

Quelques records lui résistent encore, mais pour combien de temps ?

Il est considéré aujourd’hui comme l’égérie de ce sport, donnant de la visibilité à celui-ci. Il est un des grands visages du mouvement Black Lives Matter, qu’il a importé dans le monde de la F1, se proclament leader incontesté dans cette lutte contre le racisme. Lewis Hamilton a été nommé chevalier, adoubé par la reine Elizabeth II le 31 décembre 2020.

Il est encore lié à Mercedes jusqu’en 2023, mais nous attendons toujours qu’il sorte du silence après la défaite face à Verstappen à Abu Dhabi en 2021. Prendra-t-il sa retraite ? Nous le saurons lors du dévoilement de la nouvelle Mercedes W13 le 18 février 2022.

Partager cet article