L’histoire du sport automobile en quelques dates clés

L’histoire du sport automobile en quelques dates clés

La première course automobile en France : 1894

Il y a 124 ans, le 22 juillet 1894, se déroulait la « Paris-Rouen », première course automobile de l’histoire.

Organisée par Pierre Giffart, rédacteur en chef du « Petit journal », 102 concurrents étaient inscrits pour ce concours de voitures sans chevaux.

Le concours récompensait les véhicules répondant à trois critères :

  • La sécurité
  • La commodité
  • Le bon marché relatif

Peu avant la course, les participants devaient subir une épreuve éliminatoire, comportant un parcours de 50 km à couvrir sur une durée maximum de 3 heures. 

Le top départ de cette première course a été donné à 08h00 à Paris, 21 des 102 concurrents ont franchi la ligne d’arrivée aux environs de 20h.

A noter que le comte Dion est le premier à atteindre Rouen à 17h40 au volant de son tracteur à vapeur. Mais il est disqualifié, sa voiture de course n’avait pas les qualités d’économie et de sécurité suffisantes aux yeux du jury.  

Le record de vitesse … 22 km/h !

premiere-course-automobile-en-france-1894

 

Les premiers 500 miles d’indianapolis : 1911

Les 500 miles d’Indianapolis est une course automobile américaine qui se tient chaque année, lors du week-end du Memorial Day sur l’Indianapolis Motor Speedway à Speedway, dans l’état de l’Indiana. L’évènement est considéré par certains comme le plus grand spectacle de compétition automobile et est l’une des trois courses les plus prestigieuses au monde avec le Grand Prix de Monaco et les 24H du Mans.

Le « speedway » d’Indianapolis a vu le jour en 1909 grâce à quatre entrepreneurs de l’Indiana. D’une longueur de 2.5 miles soit 4.02 km, c’est une piste ovale dont les dimensions demeurent inchangées depuis sa création.

La première édition des 500 miles d’Indianapolis s’est déroulée le 30 mai 1911. Le vainqueur fut Ray Harroun, avec une vitesse moyenne de 120.06 km/h.

Les propriétaires du circuit espéraient le voir rapidement devenir l’un des évènements majeurs du sport automobile américain.

C’est chose faite puisque cet évènement devient rapidement la référence des courses américaines et mondiales. Tous les constructeurs automobiles étrangers, désireux d’y affirmer la puissance de leurs voitures, souhaitaient y participer.

Cette piste, conçue pour être le test ultime de la performance et de la fiabilité des véhicules, a été le lieu de nombreuses innovations :

  • Le premier rétroviseur en 1911
  • La première ceinture de sécurité en 1922 par exemple

Aujourd’hui ; c’est plus de 350 000 spectateurs qui se réunissent chaque dernier week end du mois de mai pour plonger dans cette tradition automobile de plus de 100 ans.

premiers-500-miles-indianapolis-1911

 

La première course des 24h du Mans : 1923

C’est la plus ancienne et la plus prestigieuse des courses d’endurance pour automobile de sport et de sport-prototype.

En 1920, l’Automobile Club de l’Ouest, souhaitait proposer une compétition contribuant à l’évolution du progrès technique et à l’essor de l’automobile. En 1922, le club annonçait la création d’une épreuve d’endurance où les équipages composés de deux pilotes devraient se relayer jour et nuit.

La première édition du Grand Prix d’Endurance des 24 heures du Mans s’est déroulée les 26 et 27 mai 1923.

33 équipages inscrits sur la grille de départ. Des essais libres étaient organisés pour cette première édition, cependant aucune phase qualificative n’a eu lieu : la validation du pesage suffisait à la qualification d’office. La grille de départ s’établissait en fonction de la cylindrée des véhicules par ordre décroissant.  

Les vainqueurs de cette première course sur le circuit mythique des 24H ont couvert 128 tours avec une vitesse moyenne de 92 km/heure.

24 HEURES DU MANS

 

Création de l’écurie ferrari : 1929

Le créateur de l’écurie Ferrari, Enzo Ferrari, est né en 1898 en Italie.

logo-ferrariDès l’âge de 20 ans il devient pilote essayeur, puis entre deux ans plus tard chez Alfa Romeo. En 1923, il remporte le Grand Prix du circuit du Savio et fit la connaissance du comte Enrico Baracca, père de Francesco Barraca, pilote d’avion de chasse de la première guerre mondiale. Sur son avion, un emblème, le « cavalino Rampante ». Les parents du défunt pilote souhaitent que Enzo Ferrari appose sur sa voiture ce fameux cheval, afin de lui porter chance sur ces courses automobile.

Il utilise le modèle du cheval noir à l’identique et y ajoute un fond jaune canari, couleur de sa ville natale de Modène. Le symbole Ferrari est né.

L’écurie Ferrari est fondée le 1er décembre 1929 pour préparer, assister et faire courir les Alfa Roméo de plusieurs pilotes indépendants. Elle devient rapidement la branche compétition d’Alfa Roméo. Pour ce faire, Enzo Ferrari s’entoure de plusieurs personnes tels que les frères Augusto et Alfredo Caniato pour la partie financière.

Au fils des années, Enzo Ferrari propose à Alfa Roméo un échange d’actions entre les deux écuries afin d’obtenir le support technique de la firme. Grâce à son charisme, il gagne la confiance des plus grands pilotes du moment : Campari, Nuvolari, Varzi…

Cependant, en 1938, Enzo Ferrari se brouille avec Alfa Roméo qui cherche à prendre le contrôle exclusif de la Scuderia Ferrari. Il prend la décision de retrouver son indépendance.

En 1940, il fait construire la Auto Avio Costruzioni 815 puis en 1947, il établit la marque Ferrari.

Le premier moteur Ferrari voit le jour en 1947 : c’est un moteur V12 qui équipe la première Ferrari 125S. La première Ferrari 166 de route voit quant à elle le jour en 1948. 

 

L’écurie au « cheval cabré » est la seule écurie à avoir participé à toutes les éditions du Championnat du monde de Formule 1 depuis sa création en 1950.

De nombreux pilotes, devenus champions du monde sont passés par la Scuderia Ferrari :

  • Alain Prost : 1990 & 1991 (4 fois champion du monde)
  • Michael Schumacher : de 1996 à 2006 (7 fois champion du monde)
  • Fernando Alonso : de 2010 à 2014 (2 fois champion du monde)
  • Sebastian Vettel : de 2015 à aujourd’hui (4 fois champion du monde)
  • Kimi Räikkönen : 2007- 2008 – 2009 et de 2014 à aujourd’hui (1 fois champion du monde)

Cette écurie, c’est plus de 956 courses disputées, 232 victoires, 734 podiums, 217 pole positions, 16 titres constructeurs et 15 titres pilotes. Un palmarès qui n’est pas prêt d’en rester là …

ecurie-scuderia-ferrari

 

Le premier grand prix de formule 1 : 1950

Alors que les compétitions de sport automobiles existent depuis 1894, l’année 1950 voit se mettre en place l’épreuve « reine » : La Formule 1. Ce championnat est sous la direction de la Fédération Internationale Automobile (FIA) créée 4 ans auparavant, de la Formula One Administration (FOA) et quelques sociétés appartenant à Bernie Ecclestone.

Pour former ce premier championnat du monde de F1, sept Grand Prix sont organisés en Europe et en Amérique du Nord :

  • Grande Bretagne – circuit de Silverstone
  • Monaco – circuit de Monaco
  • Indianapolis – Indianapolis Motor speedway
  • Suisse – circuit de Bremgarten
  • Belgique – circuit de Spa-Francorchamps
  • France – circuit de Reims-Gueux
  • Italie – circuit de Monza.

Chaque Grand Prix distribue des points aux pilotes selon le classement obtenu en course. Le premier pilote se voit attribuer 8 points, le second 6 points, puis 4,3 et 2 points. Le pilote qui effectue le meilleur tour en piste obtient un point supplémentaire.

A cette époque, les constructeurs ne sont pas récompensés. Il faudra attendre 1958 pour la mise en place du championnat constructeur.

Le premier Grand Prix de F1 s’est tenu en Grande-Bretagne sur le circuit de Silverstone, le 13 mai 1950 et couvrait une distance équivalente aux grands prix actuels soit un peu plus de 300km.

Ce circuit encore utilisé aujourd’hui est le pionnier de cette discipline. Le GP de Grande Bretagne et le GP d’Italie sont les deux GP que l’on peut qualifier d’historiques puisqu’ils ont eu lieu chaque année depuis 1950.

Au terme de ces 7 courses, le premier Championnat du monde de F1 est remporté par le pilote Guiseppe Farina avec 30 points, suivit de très près par le célèbre Juan Manuel Fangio avec 27 points et Luigi Fagioli avec 24 points.

En 4ème et 5ème position, un pilote français Louis Rosier avec 13 points et un pilote italien Alberto Ascari.

premier-championnat-du-monde-de-formule-1-1950

 

Le premier Paris-Dakar : 1978

Thierry Sabine, créateur du « enduro du Touquet », a eu l’idée de créer un tout nouveau rallye, à la suite de sa participation en 1977 au Rallye moto d’Abidjan-Nice où il se perd pendant 3 jours dans le désert de Libye.

Son ambition était de mettre en place un rallye raid prestigieux, difficile avec plusieurs catégories de véhicules.

Le rallye Paris-Dakar est lancé pour la première fois le lendemain de noël, le 26 décembre 1978 sur la place du Trocadéro. 170 équipages prennent le départ (80 autos & 90 motos) pour 10 000 kilomètres de course, passant par 6 pays dont 5 africains : Algérie, Niger, Mali, Haute-Volta et Sénégal.

Cette première édition du Paris-Dakar est une immense réussite, la plus grande épreuve de rallye-raid de tous les temps est née.

L’année suivante, c’est 200 véhicules qui seront au départ de cette 2ème édition et près de 500 en 1980.

Au fil des éditions, le rallye se développe malgré des perturbations à la suite de menaces terroristes par exemple, où certaines étapes doivent être annulées ou changer d’itinéraire.

En 2008, pour des raisons de sécurité, le Dakar est annulé.

 

Depuis 2009, le Dakar se déroule en Amérique du sud, avec pour la première édition un départ et une arrivée à Buenos Aires en passant par le chili et l’Argentine.

La logistique a bien évolué et compte pour le rallye 2018, 1100 véhicules, sept hélicoptères et quatre avions.

 

rallye-paris-dakar-1978

Partager cet article