Qui est Giovanna Amati, la dernière femme pilote de F1 ?

Giovanna Amati, la dernière femme à avoir couru en F1
Qui est Giovanna Amati, la dernière femme pilote de F1 ?

Giovanna Amati : ce nom restera à jamais gravé dans les annales de la Formule 1. Il s’agit de la dernière femme pilote ayant participé à une épreuve de F1. Sa carrière a été ponctuée d’échecs et de réussites. Bien que la pilote n’ait pas pu monter sur le podium, son histoire a incité de nombreuses autres femmes à concourir dans le sport auto, à forte teneur en testostérone. Giovanna Amati reste ainsi en pole position des grandes figures de la Formula One.

Giovanna Amati : une histoire pas comme les autres

Giovanna Amati est une pilote de Formule 1 célèbre, une femme qui a littéralement brillé dans le monde de la Formule 1, et ce, même si elle n’est pas parvenue à se faire une place pour un Grand Prix. Née à Rome en 1959, Amati est surtout connue pour sa participation au Championnat du monde de Formule 1. Elle est la dernière femme à y avoir conduit une monoplace.

Au-delà de sa carrière sur le plateau, la vie de Giovanna Amati n’a pas toujours été faite de paillettes et de champagne. En effet, la pilote d’origine italienne a été kidnappée le 12 février 1978. Elle a été séquestrée durant 75 jours, et a subi les pires sévices sexuels. C’est grâce aux recettes réalisées par le film Star Wars dans la chaîne de cinéma de son père que sa rançon a pu être payée, s’élevant à environ 940 000 dollars à cette époque, soit près de 1 million d’euros aujourd’hui.

Giovanna Amati : carrière et écuries

Certes, Giovanna Amati ne s’est jamais qualifiée à un Grand Prix. Cependant, cela n’enlève rien à sa notoriété en tant que femme pilote automobile dans un sport majoritairement masculin.

Effectivement, cet univers particulier est surtout dominé par les hommes. La voiture est la plupart du temps assimilée à un homme. Michèle Mouton, présidente de la commission de la FIA et championne du monde des rallyes en 1982 a d’ailleurs souligné : « il n’y a pas suffisamment de femmes qui représentent le sport automobile ».

Dans une interview, Amati semble renforcer les paroles de Mouton. En effet, elle pense que le monde avait surtout les yeux rivés sur elle parce qu’elle était une femme au volant d’une Formule 1.

Concernant le déroulé de sa carrière, Amati débute sur la piste en 1987, au volant d’une Lola Ford Cosworth dans la catégorie F3000. Elle finit à la 16e place lors de cette première participation.

L’année suivante est une année forte en rebondissements pour la pilote. Elle parvient à se qualifier pour 4 autres courses, et termine à la 10e place à Jerez et à Monza. Après une année sabbatique en 1989, elle revient sur le circuit en 1990 en conduisant une Raynard. Elle arrive finalement en F1 en 1992 au volant d’une Brabham-Judd BT60B, sans grand succès enregistré. D’ailleurs, l’écurie a rencontré des difficultés à trouver un financement pour son équipe.

Palmarès de Giovanna Amati : pilote de F1

Au cours de sa carrière, Giovanna Amati a disputé 3 épreuves, sans parvenir à se qualifier :

  • en Afrique du Sud ;
  • au Mexique ;
  • au Brésil.

Bien qu’elle ne se soit jamais qualifiée, la célèbre pilote de Formule 1 reste la dernière femme à avoir participé à une course auto de Formule 1.

D’autres femmes pilotes automobiles brillent également dans ce monde presque exclusivement masculin. À part Michèle Mouton, on cite Inès Taittinger qui a déjà, à plusieurs reprises, foulé le podium. Cette femme pilote s’est notamment hissée à la 1re place du « championnat trophée tourisme endurance » à Albi en 2013.

Si vous aussi, vous êtes passionné.e de sport automobile et vous désirez savoir comment devenir pilote de F1, vous pouvez d’ores et déjà tester une monoplace de F2 sur un circuit en France, en compagnie de moniteurs professionnels.

Partager cet article