Comprendre le fonctionnement de la FIA Super Licence

F1 de l'écurie Red Bull pour décrire l'article de blog sur la FIA Super Licence
Comprendre le fonctionnement de la FIA Super Licence

La Super Licence est le visa si convoité pour permettre aux pilotes de participer au Championnat du monde de Formule 1, géré la FIA. Cette course automobile de grande ampleur réunit les plus grands pilotes qui enregistrent d’impressionnants records F1. Michael Schumacher est toujours le plus titré aujourd’hui avec un palmarès de sept titres. Le détenteur actuel du titre de champion est le pilote britannique Lewis Hamilton, sextuple champion du monde et recordman du nombre de pole position. Chaque écurie F1, de la Scuderia Ferrari à l’Alfa Romeo Racing en passant par McLaren ou l’écurie Red Bull Racing – avec le pilote de F1 Max Verstappen – ou même Mercedes-AMG Petronas, chacun se bat pour s’imposer sur les Grands Prix et arriver en haut du podium. Les qualifications de ces Grands Prix de France ou à l’international restent un objectif pour un pilote et son coéquipier.

À quoi correspond la FIA Super Licence ?

Cette licence est l’étape clé qui permet de piloter une F1 et d’accéder aux Grands Prix. Instaurée en 1982, la Super Licence a vu le jour dans un climat houleux. Pour obtenir ce graal, les sportifs de monoplace devaient répondre à certaines exigences, dont des clauses restrictives qui ont créé un remous dans le monde du sport automobile. En effet, le contrat stipulait par exemple dans l’article 1 que les pilotes devaient inscrire la date d’expiration de leur contrat avec leur employeur alors que la Super Licence n’est délivrée que pour une saison. Pour marquer leur opposition à la Super Licence de ce qui était à l’époque la Fédération Internationale du Sport Automobile (FISA), les pilotes se mettent en grève dès la course du Grand Prix d’Afrique du Sud, le premier de la saison.

Depuis, les règles ont évolué. Pour être éligible, le pilote doit remplir les conditions suivantes :

  • Être âgé de 18 ans minimum
  • Avoir parcouru 300km dans une F1
  • Avoir passé le test sur les réglementations actuelles
  • Avoir cumulé au moins 40 points sur les trois dernières saisons

Comment les pilotes peuvent obtenir des points de Super Licence ?

La fameuse règle des 40 points est un critère essentiel. Que ce soit pour Sebastian Vettel ou bien Valtteri Bottas, pour faire ses débuts en Formule 1, un pilote doit en effet avoir marqué au moins 40 points sur sa Super Licence au cours des trois dernières saisons. Le barème dépend des championnats dans lesquels il a roulé. Ainsi, les trois premiers du championnat F2 recevront 40 points, tout comme le champion d’IndyCar. Toujours dans ce classement des pilotes, le champion de Formule 3, de Formule E et le champion de WEC LMP1 raflent 30 points. À titre comparatif, le cinquième de la Formule E inscrit 20 points, soit autant que le champion du DTM ou un champion du WEC en LMP2.

Pour la saison 2020, les sportifs éligibles à venir rejoindre le cercle des meilleurs pilotes de F1 sont :

  • Nyck de Vries
  • Luca Ghiotto
  • Nicholas Latifi
  • Robert Shwartzman
  • Artem Markelov
  • Marcus Armstrong
  • Sérgio Sette Câmara
  • Jack Aitken

Les nouveautés de 2020 pour la Super Licence

La FIA a imposé de nouvelles règles pour l’année à venir. Un pilote qui participe aux essais du vendredi marquera un point par week-end de Grand Prix. En revanche, pour pouvoir rouler le vendredi, ces pilotes doivent au préalable avoir gagné un minimum de 25 points. Aussi, un autre changement majeur est le nombre de participants lors de la première course d’un championnat. Si les pilotes sont moins de 16 sur la grille de départ de la première course d’une compétition d’un championnat, le nombre de points décernés à ces pilotes sera réduit. Cette réduction sera proportionnelle au nombre de pilotes manquants.

Partager cet article