Lamborghini Terzo Millenio : la Lamborghini du futur équipée d’un supercondensateur

lamborghini terzo millennio
Lamborghini Terzo Millenio : la Lamborghini du futur équipée d’un supercondensateur

Qu’est-ce qu’un supercondensateur dans une voiture

La voiture électrique s’impose comme l’avenir de l’industrie du transport, comme on le remarque depuis quelques années à chaque édition du salon international de l’automobile. Mais encore aujourd’hui, nos citadines et berlines équipées d’un moteur électrique sont minoritaires. Chaque constructeur y va de son ingéniosité pour proposer de nouveaux modèles plus performants.
L’Italien Lamborghini a franchi un cap en imaginant une supercar ultra innovante. La Terzo Millennio – le « Troisième millénaire » dans la langue natale de la firme de Sant’Agata – est entièrement électrique. Mais au lieu de tirer son énergie des batteries conventionnelles au lithium-ion, elle utilise des supercondensateurs plus légers, placés à l’intérieur de sa carrosserie en fibre de carbone.

Le supercondensateur est en somme un composant électrique composé de deux électrodes qui permet le stockage d’énergie. Les supercondensateurs sont de plus en plus utilisés pour les voitures électriques, afin de récupérer l’énergie du freinage. Certaines voitures les utilisent pour alimenter leur système Stop & Start permettant un redémarrage automatique du moteur afin d’économiser du carburant. Les autobus de ville en sont également de plus en plus équipés.

Car le gros problème de la batterie au lithium est d’abord son autonomie, qui laisse un peu à désirer et aussi son poids : un inconvénient majeur pour une voiture sportive ! C’est là que le supercondensateur se montre intéressant : il se charge très rapidement et sans effet d’usure grâce aux nombreux cycles de décharge. Les supercondensateurs récupèrent de façon optimale l’énergie au freinage. Le stockage se fait directement à travers la carrosserie, alliant fibre de carbone et matériaux composites, grâce à des nano-charges. Ces supercondensateurs sont en fait installés sur les panneaux de carrosserie, dans des micro-tubes.

Le problème, en revanche, est que la capacité de stockage des supercondensateurs est toujours inférieure à celle d’une batterie à électrolyte, comme les batteries au lithium actuelles. Mais Lamborghini a plus d’un tour dans son sac.

Lamborghini investit dans les supercondensateurs

La concept-car a été présentée en novembre 2017. Cette voiture futuriste par son ADN plus que par son design visionnaire a été imaginée en partenariat avec les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux États-Unis. L’objectif du constructeur automobile est d’investir dans la recherche et développement, dans le domaine de la gestion du stockage d’énergie. Les recherches portent sur de meilleures manières de produire des structures en carbone, de gagner du poids et de la résistance.

Lamborghini espère avoir la capacité de fournir énormément d’énergie, mais aussi d’intégrer le freinage régénératif de façon à permettre aux supercondensateurs de continuer à alimenter les moteurs même lorsqu’ils sont rechargés. La marque italienne et le MIT veulent s’assurer que l’autonomie ne soit pas affectée dans le temps à force de recharge. Si l’idée est prometteuse, la ligne de production de la voiture équipée de supercondensateurs sera limitée à 63 exemplaires.

Présentation de la Lamborghini LB48H

Descendante de la Lamborghini Aventador, la première hypercar de production hybride de Lamborghini, inspirée du concept Terzo Millennio, se base sur plusieurs réflexions : l’énergie, l’innovation dans les matériaux, l’architecture du groupe motopropulseur et du véhicule et le perfectionnement du flux d’air.
L’actuelle Aventador SVJ avec un moteur V12 6,5 litres développe déjà 770 chevaux. L’élégante Lamborghini SVJ s’inscrit comme l’une des plus belles voitures de sport. La Lamborghini LB48H est-elle équipée d’un V12 de 790 chevaux, couplée à un moteur électrique de 50 chevaux pour un prix avoisinant les 2,6 millions d’euros.

Le monde de l’automobile pourra découvrir la nouvelle Lamborghini courant 2019. Elle dispose pour l’instant du nom de code interne de LB48H, bien que son nom officiel sera « Unico ». Elle servirait de prélude avant l’arrivée de la remplaçante de l’Aventador, connue pour le moment sous le nom de code LB634. Cette dernière sera également une voiture hybride. Le constructeur au taureau devrait enchaîner avec le développement de la remplaçante de la Lamborghini Huracan, attendue pour 2020, qui prévoit d’être électrifiée avec un V10 hybride, et respectant la même configuration et disposition moteur que la LB48H.

Les autres constructeurs de voiture électrique comme Tesla, BYD Company, ou le groupe Renault ne sont pas les seuls sur le marché. L’Allemand BMW investit dans l’innovation technologique électrique, avec des modèles comme la BMW i3, première de la marque, présentée au salon de l’automobile de Francfort en 2011 ; ou plus récemment la BMW i8 Roadster, une voiture design qui conserve le gène de l’automobile de sport pour un moteur synchrone hybride avec une accélération : 0 à 100 km/h en 4.6 secondes.

Partager cet article