Les questions à se poser avant de choisir son stage de pilotage

Stage de pilotage : les questions à se poser avant de choisir
Les questions à se poser avant de choisir son stage de pilotage

À partir de quel âge peut-on rouler sur circuit ?

La plupart des stages proposés sont : stage de pilotage Lamborghini, stage de pilotage Audi, stage pilotage Ferrari etc.

Pour tous ceux-là, il est obligatoire d’être titulaire d’un permis B. Mais, pour le bonheur de tous, CD Sport propose également des cours de pilotage et stages de pilotage pour les plus petits. Un stage de pilotage sans permis est possible dès l’âge de 7 ans chez CD sport, école de pilotage. Ainsi votre enfant découvrira tôt les joies et sensations de la conduite sur circuit. Il développera ainsi les bons réflexes et bonnes habitudes.

Quel type de voiture de sport souhaité-je conduire ?

En fonction de vos envies, vous pouvez piloter dans des conditions différentes en : stage de pilotage GT, stage de pilotage rallye, stage de pilotage monoplace.
Le pilotage d’une GT par exemple procure des sensations se rapprochant de la conduite de route, puisque sur asphalte, mais montant jusqu’à 300km/h très rapidement.
Le rallye, se rapprochant de la randonnée quad, est plus brute et plus diversifiée puisqu’il peut se faire sur de la terre. Vous pouvez même expérimenter la conduite sur glace.
Le stage de conduite monoplace est souvent plébiscité car seul au volant de la voiture, les monoplaces type Formule Renault 2.0, sont légères et détiennent un faible rapport poids/puissance.
Cette méthode de calcul de performance utilisée par de nombreux constructeurs comme Porsche ou Lotus, a pour but l’objectivité. Le pilotage sur circuit est adapté à toutes sortes de voitures, à vous de choisir quel type de sensation de conduite vous préférez.

Quel type de stage de pilotage choisir ?

Quel type de voiture choisir pour son stage de conduite ? Il existe évidemment plusieurs formules, chacune ayant ses spécificités. Pour un stage de conduite sportive, le stage en GT par exemple, est peut-être le choix le moins osé. En effet, lors du coaching pilotage, votre coach fera office de copilote et donc à vos côtés dans le véhicule, vous ne serez pas libre de votre vitesse. Même si l’idée de prendre le volant d’une Porsche Cayman, Porsche gt3, Lamborghini Gallardo, Mustang Shelby ou d’une lotus exige est toujours excitant.
Pour un conducteur plus aventureux, préférer le stage de pilotage en monoplace. Un peu moins nombreux en France, les apprentissages en monoplace vous procurent de vraies sensations, mais sont également accessibles aux novices. De l’offre « stage pilotage découverte en monoplace » à partir de 279€ pour 7 à 9 tours, ou l’offre plus avancée pour une journée complète à 739€, à quel point avez-vous envie de vibrer ?

Quelle circuit automobile choisir pour son stage de pilotage

Pour finir, vous vous retrouvez face au choix du circuit automobile.
Si pour un stage rallye, vous serez vite orienté, pour un stage de pilotage GT ou en monoplace, vous disposez d’un plus large choix.
Chacun des circuits proposés a ses particularités. Le circuit automobile Haute Saintonge est aussi bien adapté à un débutant qu’à un expérimenté. Il comprend deux lignes droites de 650m et 7 virages, parfait pour développer sa technique.
Le circuit de Dijon, où Alain Prost gagna son premier Grand Prix en 1981 est plus orienté vitesse.
Celui de Paul Ricard – Castellet lui est aussi bien adapté à l’automobile qu’à la moto. Et bien évidemment, le circuit du mans pour le prestige.
Pour conclure, pour choisir le circuit pour son stage de pilotage prenez en considération votre niveau mais aussi et surtout vos envies.

Partager cet article