L’équipement du pilote de monoplace

equipement-pilote-automobile
L’équipement du pilote de monoplace

L’équipement du pilote automobile de course, et plus particulièrement pour les pilotes de monoplace, est en perpétuelle évolution. Au fils des ans, la recherche et le développement de matériaux et des techniques de fabrication ont permis d’améliorer la sécurité des pilotes qui est un des axes majeurs de la Fédération Internationale du Sport Automobile.

Aujourd’hui tout l’équipement fait l’objet de normes très strictes et sont les garantes d’une protection élémentaire pour tous les pilotes. Les organismes en charge établissent un cahier des charges obligatoires que le produit doit subir dans les laboratoires de tests certifiés qui donneront ou non leur certification aux produits.

Vous trouverez ci-dessous tout l’équipement obligatoire et demandé à un pilote au départ d’une course pour rouler en toute sécurité.

#1 Le casque

En 1950, les pilotes portaient des serre-têtes en cuir pour les protéger du vent. Les casques en carton bouilli puis en fibre de verre ont par la suite été mis en place. Le casque intégral quant à lui est apparu en 1968.

Aujourd’hui, la coque externe des casques est constituée de 19 couches de carbone et de fibre hybride de carbone et d’aramide. La forme du casque est plus ou moins profilée selon les marques et testée en soufflerie.

La mousse intérieure est composée de kevlar et polyéthylène et est recouverte de tissu Nomex qui sont des matériaux pouvant supporter de grands chocs et de hautes températures (800°C durant 45 secondes).

Il doit également être muni d’une visière de 3mm d’épaisseur pour protéger les yeux de projectiles éventuels, renforcée d’une pièce en carbone.   

Les casques destinés à la pratique du sport automobile de haut niveau doivent porter l’homologation FIA 8860.  

Depuis 2015, les pilotes de Formule 1 sont obligés de conserver la même décoration sur leur casque durant toute la saison.

A titre informatif, les casques de Grand Prix pèsent entre 1430 et 1485 grammes.

casque-automobile

#2 le système HANS

Le système HANS est la plus grande innovation en matière de sécurité après le casque intégral et la combinaison anti-feu. Il doit répondre à la norme 8858 de la FIA.

Le port du « Head ans Neck support » est devenu obligatoire pour toutes les catégories de sport auto en 2003. Attaché par des courroies au casque, il est un système de retenu en cas de choc et permet le maintien de la tête pour éviter un impact sur le volant.

Il réduit de 80% le risque de fractures aux cervicales ou d’élongation des muscles lors d’une décélération brutale. (1ère cause de décès en sport auto).

systeme-hans

#3 La combinaison

L’ennemi n°1 des pilotes automobiles est la chaleur, c’est pourquoi la recherche et développement innove et améliore perpétuellement les combinaisons qui constituent une défense contre le feu.

La combinaison d’un pilote de F1 est réalisée sur mesure. Elle se compose d’une fibre aramide artificielle : Nomex. Elle permet d’isoler la peau de la chaleur intense et brule difficilement sans se consumer. Si la combinaison est exposée au feu la fibre de Nomex se carbonise et s’épaissit, permettant une protection accrue à la chaleur. C’est pourquoi elle garantit un confort et une protection optimale avec une résistance de 12 seconde à un feu de 700°C.

La combinaison comprend également deux épaulettes situées en haut des manches pour faciliter le retrait d’un pilote de sa voiture en cas d’accident.

Les badges publicitaires et toutes les coutures offrent les mêmes garanties de sécurité.

La fabrication des combinaisons se doit de respecter un grand nombre de critères de la norme 8856 :

  • L’interdiction de modifier la matière première de fabrication
  • Les bandes, liserés ou autres doivent être également en aramide (Norme ISO 15025A)
  • Les épaulettes sont obligatoires
  • Les broderies ne sont acceptées que sur la couche extérieure de la combinaison
  • Le fond du badge et les fils conforment à la norme ISO 15025A et résistant aux flammes

combinaison-pilote-automobile

 

#4 les sous-vêtements 

La cagoule, les chaussettes, le caleçon long et le t-shirt à manches longues sont les dernières protections contre le feu. Ils sont aussi une deuxième peau pour le pilote qui lui permettent de laisser le corps respirer. Tout comme la combinaison, les sous-vêtements sont réalisés en Nomex.

Ils sont régis par la norme 8856 de la FIA.

#5 Les gants

Les gants doivent être homologués par la norme FIA 8856.  

Les gants sont également fabriqués en NOMEX et sont dotés d’une paume antidérapante. De plus en plus, ils sont préformés pour faciliter le positionnement de la main et la couture est retournée pour un meilleur confort.

gants-pilote-automobile

#6 Les chaussures

Les bottines de monoplace doivent répondre à la norme 8856 imposée par la FIA. Elles assurent un maintien optimal des chevilles. Elles sont fabriquées entièrement en matériaux ignifugés, souvent en cuir et toujours en Nomex. La semelle est en caoutchouc pour une adhérence optimale. Certaines contiennent une lamelle de carbone pour réduire les vibrations de la conduite et un laçage légèrement décalé sur le côté pour une meilleure circulation du sang.

bottine-sport-automobile

La recherche et le développement d’innovation dans l’équipement du pilote automobile est continue. En plus du confort et de la sécurité du pilote, la lutte contre la chaleur et l’éventuel incendie est au centre de la recherche.

De nombreuses normes strictes et très surveillées sont appliquées sur chaque élément qui compose l’équipement du pilote automobile.

Vous souhaitez devenir pilote automobile professionnel ? découvrez nos conseils pour atteindre votre rêve : Comment devenir pilote professionnel ? 

Partager cet article