Quelles sont les différences entre une boite de vitesse mécanique et automatique ?

boite de vitesse automatique VS boite de vitesse mécanique
Quelles sont les différences entre une boite de vitesse mécanique et automatique ?

Qu’est-ce qu’une boite de vitesse mécanique

La boite de vitesse manuelle nécessite l’intervention de l’automobiliste, qui pourra jouer sur les cinq ou six rapports selon le modèle de voiture, en appuyant sur la pédale d’embrayage avec le pied gauche et en manipulant le levier de vitesses.

Qu’est-ce qu’une boite de vitesse automatique

Le mécanisme de la boîte automatique passe les rapports à la place du conducteur. La voiture monte et rétrograde les rapports en toute autonomie. La pédale d’embrayage est donc supprimée. La boîte robotisée est la plus répandue, mais certains modèles de véhicules – notamment hauts de gamme – sont équipés de la boîte robotisée à double embrayage.

Les particularités de la boite automatique

Déjà reine sur le marché américain, la boîte auto à convertisseur hydraulique est de plus en plus présente dans les collections de voitures neuves, de la berline au SUV, dans le monde entier. Elle offre une conduite moins complexe, fluide et sans à-coups, puisque l’usager n’a plus à penser au changement de rapport – un atout en ville ou dans les embouteillages, où les changements de rapport sont fréquents, brusques et donc fatigants. Cela séduit les conducteurs qui ne sont pas à l’aise derrière le volant et qui recherchent un système de conduite assistée, sans risque de caler ou se tromper dans les vitesses.

En revanche, ce type de transmission consomme plus qu’une boîte mécanique lorsque le véhicule est lancé, sur une route droite ou une autoroute. Une autre conséquence est l’usure plus rapide des plaquettes de freins due à l’absence de frein de moteur en mode automatique.

Quant au prix d’achat, il reste aujourd’hui plus élevé, mais la démocratisation de la « BVA » pourrait changer la donne rapidement. Enfin, il faudra la vidanger régulièrement pour éviter tout blocage, en moyenne tous les 60 000 kilomètres.

Les particularités d’une boite manuelle

Les vrais amoureux de la route ne jurent que par la boîte manuelle puisqu’elle fournit une maîtrise totale du changement de rapports. S’il a besoin d’adopter une conduite sportive, le conducteur peut pousser les rapports jusqu’au seuil limite de tours par minute. A l’inverse, il peut opter pour une conduite douce. En moyenne, la BVM affiche une consommation de carburant 5 à 15% moins élevée qu’une transmission automatique. Il n’est pas toujours nécessaire de faire la vidange car certains constructeurs garantissent une lubrification suffisante pour 250 000 kilomètres.

En revanche, embrayer et débrayer à répétition peut devenir contraignant, notamment en agglomération. L’utilisation d’une boîte manuelle demande un apprentissage plus long, mais il faut noter que passer de la boite manuelle à la boîte auto est facile : l’inverse est plus rare.

Apprendre à conduire avec la boite de vitesse manuelle et automatique

Généralement, en auto-école, la formation permis se fait au volant d’une voiture manuelle. Il est cependant possible de passer son permis boîte automatique. Pour se perfectionner, il est possible d’opter pour une formation de pilotage. Les amateurs de conduite sportive pourront se faire plaisir sur circuit grâce au stage de pilotage à la carte en monoplace.

Partager cet article