Comment choisir ses pneus pluie pour une journée trackday ?

route mouillé
Comment choisir ses pneus pluie pour une journée trackday ?

Les journées « Trackdays » donnent la possibilité aux amateurs de mécanique et de belles voitures de s’amuser en toute sécurité sur les circuits. Pour optimiser sa conduite, le choix des pneus est crucial. C’est d’autant plus vrai par temps de pluie. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre choix de pneus.

Qu’est-ce qu’un pneu pluie ?

Même si les particuliers peuvent avoir recours au pneu pluie pour rouler sur route mouillée, il est généralement destiné aux compétitions auto. Les pneus pluie diffèrent des pneus standard. Ils sont dotés d’un profil composé d’une structure unidirectionnelle avec une sculpture en V, ce qui permet de limiter la perte d’adhérence et les risques d’aquaplaning. Ce design offre au pneu une répartition optimale de la pression grâce à ce système de nervures en V. Leur caoutchouc est en effet adapté aux inégalités sur la route, ce qui augmente la surface de contact sur sol mouillé.

Le pneu pluie est revêtu d’une bande de roulement plus profonde spécialement conçue pour évacuer l’eau facilement tout en offrant une meilleure durabilité au pneu. Il a également la capacité de réduire les distances de freinage sur une route mouillée. Notez que les pneumatiques directionnels destinés aux véhicules sportifs ont une traction légèrement plus faible que les pneumatiques asymétriques dans lesquels en général les bords sont fermés. On remarque cette différence lors d’un franchissement rapide de virages. S’ils offrent un bon grip sur sol humide et un comportement fiable à vitesse élevée, ces pneus ont une résistance aux chocs plus faible du fait de leurs flancs souples. Ils s’usent également plus rapidement.

Pourquoi choisir des pneus pluie lors d’une journée trackday ?

La conduite sur route mouillé comporte certains risques. Il est donc important d’adapter son pilotage à l’état de la route et aux conditions météorologiques. Sur circuit, la vitesse élevée et la prise de virage en conduite sportive augmentent ces risques. Le principal danger est l’aquaplaning : lorsque le véhicule perd toute adhérence sur l’asphalte. Ce phénomène conduit à une perte de contrôle du véhicule et une sortie de route. Deuxièmement, le freinage sur une chaussée mouillée peut avoir une incidence sur le comportement du véhicule. En effet, la voiture peut effectuer des zigzags, risquant de percuter un autre véhicule ou de quitter la route. Lorsque la route est mouillée, la distance de freinage est augmentée de 30 à 50 % suivant la vitesse à laquelle roule le véhicule.

Conduire sous la pluie exige également d’adapter son comportement. Pour éviter les sorties de route sur piste humide, notamment dans les virages, il convient d’anticiper les distances de freinage puisque la distance d’arrêt est plus importante en temps de pluie qu’en temps sec. Il est essentiel, même avec des pneus pluie, d’adopter la technique du freinage dégressif. Par ailleurs, il est crucial de vous écarter autant que faire se peut des trajectoires habituellement empruntées. Le mélange de gomme et d’eau constitue en effet un cocktail idéal pour rendre la chaussée glissante. C’est pourquoi en F1, les pilotes croisent leurs trajectoires afin d’éviter la gomme.

Comment choisir un pneu pluie en trackday ?

Il est conseillé aux pilotes de toujours choisir ses pneus en fonction de la qualité car le pneumatique sera plus performant. Veillez à ce que vos pneus offrent une répartition optimale de la pression. Aussi un pneu de qualité permettra une meilleure évacuation de l’eau sur les pistes humides.

Sachez qu’il existe deux types de pneus pluie : les « pluie » sont utilisés lors des averses peu importantes. Viennent ensuite les « Maxi- pluie » utilisés lors des fortes intempéries. Ce type de pneu permet d’évacuer jusqu’à 60 litres d’eau par seconde. En revanche, il se fatigue très vite sur une piste sèche et ne permet pas les performances optimales des pneus slick. Pensez donc à changer vos pneus en fonction de la météo avant chaque course. Il existe une large gamme de pneus utilisés en trackday proposés par Michelin ou Pirelli. Du pneu été à hiver au semi-slick ou slick… Chacun a ses propres caractéristiques.

Il est bon de rappeler qu’un pneu est l’unique point de contact entre la voiture et le bitume. Ils jouent un rôle central pour la sécurité du conducteur. Ce sont les pneus qui transmettent les forces de freinage, d’accélération et de dérive de la voiture. Ils jouent énormément sur la tenue de route et l’indice de charge. D’où l’importance d’avoir des pneus de bonne qualité et en bon état. Il faudra par la suite bien entretenir ses pneumatiques. La pression des pneus doit s’adapter à la conduite du pilote. Plus un pilotage est dit « agressif », plus le pneu se détériore rapidement. Or un pneu manquant de gonflage risque l’éclatement. Pensez à vérifier l’état et la pression des pneus avant chaque course.

Partager cet article