Porsche : l’origine et l’histoire d’un constructeur automobile

Intérieur d'une Porsche Carrera pour illustrer l'article sur les origines de Porsche
Porsche : l’origine et l’histoire d’un constructeur automobile

Quelle est l’origine du nom Porsche ?

C’est Ferdinand Anton Ernst Porsche, surnommé « Ferry Porsche », qui donne son nom à la firme allemande. Son père, Ferdinand Porsche, est ingénieur automobile, à l’origine des modèles d’une multitude de constructeurs tels qu’Austro-Daimler, Mercedes-Benz ou Steyr. Également passionné de mécanique, le fils grandit dans l’univers des belles voitures et des innovations techniques. Le père fonde alors en 1931, avec son fils, le bureau d’études « Dr. Ing. h.c. F. Porsche GmbH – Konstruktion und Beratung für Motoren- und Fahrzeugbau » à Stuttgart. L’entreprise conçoit des moteurs et des pièces détachées, et dépose le brevet pour la suspension à barre de torsion, utilisée pendant de nombreuses décennies dans la construction automobile à l’échelle mondiale.

Avec l’instauration du régime nazi, Ferdinand Porsche est chargé de concevoir une voiture bon marché et suffisamment rapide. C’est la naissance de la « Volkswagen », littéralement la « voiture du peuple », qui deviendra plus tard la Coccinelle. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, le fils prend les rênes de l’entreprise allemande et relance les ateliers, alors dans un état de délabrement. Le prodige s’attellera à créer la voiture de ses rêves. Ce sont les débuts de l’un des plus grands constructeurs de voitures de sport au monde.

Revivre l’histoire de Porsche, cette légende allemande

Porsche 356 : l’histoire de la première « vraie » voiture de la société

Après avoir conçu la Coccinelle puis un véhicule militaire sous le troisième Reich, la société allemande se libère enfin du joug nazi et crée alors les bolides de ses rêves. En 1948, la Porsche Typ 356 « n°1 » Roadster marque la naissance de Porsche. Conçue par Ferry Porsche sur les bases mécaniques de la Volkswagen Coccinelle avec l’utilisation d’un moteur Boxer à quatre cylindres à plat, elle sera produite en série de 1948 à 1965. Sa qualité de fabrication vaudra à Porsche une solide réputation. Disponible dès le début en version coupé et cabriolet. Elle rencontrera un vif succès notamment aux États-Unis. Le bolide affiche également un palmarès en course impressionnant. 1951 marque la première victoire de la 356 SL dans sa catégorie au 24 heures du Mans avec le pilote Auguste Veuillet. Aussi, la 356 termine en tête de la première édition des 9 Heures d’Afrique du Sud en 1958, ainsi que des 1 000 kilomètres de Catalogne et cela sur plusieurs reprises.

L’historique Porsche 911 succède à la 356

Lorsqu’elle est présentée au Salon automobile de Francfort en septembre 1963, la dernière-née haut de gamme de Porsche porte le nom de « 901 ». Mais Peugeot ayant déposé tous les numéros comportant un zéro central, le nom est abandonné au profit de l’actuelle désignation « 911 ». Visuellement proche de la 356, la 911 diffère par sa motorisation : un six cylindres à plat de 2 litres disposé en porte-à-faux arrière.

La 911 est le modèle le plus célèbre de Porsche. Huit générations se sont succédées. Au fil des années, Porsche introduit des améliorations ; chaque nouveau modèle est plus puissant que le précédent. En 1968, elle atteint les 210 km/h, un record pour l’époque. Les anciens modèles font aujourd’hui partie des voitures de sport les plus recherchées par les collectionneurs. Le 11 mai 2017, le millionième exemplaire de Porsche 911 est sorti de l’usine de Zuffenhausen.

Des années de courses entraînantes

Avec ses voitures de sport sur circuit, Porsche a toujours engagé des GT classiques et obtenu de nombreuses victoires dans différentes catégories en endurance. En 1962, la Porsche 804 rafle la première place du Grand Prix de France en F1. En 1968, c’est la Porsche Type 908 LH qui s’impose lors des 24h de Daytona en Floride. En 1970, en plus de sa victoire au classement général des 24 Heures du Mans, la 917 offre le titre de champion du monde des constructeurs à Porsche. La 936/77 Spyder remporte le titre de champion du monde en 1977. Durant les années 1980, Porsche domine le monde du sport automobile. La Porsche 911 Carrera 4x4c remporte notamment le Paris-Dakar de 1984. En 1996, Porsche annonce son grand retour et s’inscrit en catégorie GT1 qui prend de plus en plus d’ampleur. En 2005, la Porsche RS Spyder marque le retour du constructeur allemand dans la catégorie Sport-prototypes. En 2011, Porsche annonce son grand retour au Mans et en endurance pour 2014, avec la Porsche 919 qui utilise un système hybride. Porsche s’impose à plusieurs reprises sur le circuit.

Le rachat historique de Porsche par Volkswagen

Alors qu’il est le constructeur automobile le plus rentable, Porsche décide d’augmenter en 2005 ses parts au capital de Volkswagen. Mais la crise économique vient entériner cette tentative d’acquisition. En 2009, l’entreprise a accumulé des dettes dépassant 10 milliards d’euros. Pour éviter la faillite, Porsche fusionne ses activités avec Volkswagen qui procède au rachat de 49,9% de ses parts.

Les voitures sportives de Porsche qui ont marqué l’histoire

L’année 2018 marque les 70 ans de la marque. Durant cette épopée, la firme de Stuttgart aura mis sur le marché des véhicules haut de gamme parmi les plus prisés, comme la Porsche Boxster, ou la Cayman son équivalent coupé. Les amateurs de courses automobiles et trackdays apprécient les voitures de course comme la Porsche Carrera GT, une supercar équipée d’un moteur V10 développant 612 chevaux capable d’atteindre une vitesse maximale de 346 km/h. La Porsche Cayman GT4 présentée au Salon de Genève en 2015 est elle aussi une voiture d’exception alliant sportivité et performance.

Partager cet article