Que savez-vous de la célèbre Maserati 250F ?

Maserati 250F
Que savez-vous de la célèbre Maserati 250F ?

Considérée comme le dernier bolide de Grand Prix de la marque au trident, la monoplace légendaire a raflé les premières places des plus grandes compétitions du sport automobile des années 1950.

La Maserati 250F, une monoplace de légende

Mise sur le marché de 1954 à 1960, la Maserati 250F est équipée d’un moteur à 6 cylindres en ligne 12 soupapes de 2,5 litres, conformément à la réglementation de la Formule 1, d’où le « 250 » et le « F ». Développant une puissance de 240 chevaux à 7200 tr/min, la première version de cette voiture de sport conçue par Gioacchino Colombo peut atteindre une vitesse maximale de 290 km/h. Le modèle phare du constructeur italien est conçu avec une boîte de vitesse quatre rapports, un système de freinage à tambour et des pneumatiques Dunlop ou Pirelli. À partir de 1957, le modèle évolue. La 250F Tipo 2 se dote d’un moteur V12 développant une puissance de 320 chevaux.

Les courses à bord de la Maserati 250F

La voiture sportive de Maserati affiche un palmarès impressionnant. Le succès commence dès 1954 avec la victoire de Juan Manuel Fangio au Grand Prix d’Argentine. C’est le premier triomphe du pilote argentin avant son départ pour l’écurie Daimler-Benz. Cette année-là, son compère Onofre Marimón, surnommé Pinocho, est devenu leader de l’équipe officielle Maserati. Il connaît une fin tragique lors des essais du Grand Prix d’Allemagne en manquant un virage. C’est l’un des accidents de F1 les plus tragiques de l’histoire de la compétition automobile.

Le quintuple champion du monde rapportera par la suite à l’Officine Alfieri Maserati de belles victoires au volant de la 250F, notamment du GP d’Argentine en 1957 ou encore du Grand Prix de Monaco la même année. C’est avec la 250F que le pilote britannique Stirling Moss remporte le GP de Monaco et le Grand Prix d’Italie de 1956. Au total, la voiture emblématique de Maserati participera à 566 épreuves et conduira 114 fois son pilote sur un podium.

Quels pilotes ont conduit la Maserati 250F ?

Nombreux sont les pilotes de course qui se sont installés au volant de ce bolide, dont des champions du monde :

  • Juan Manuel Fangio. Annoncé sur le déclin après sa campagne de 1956, Fangio retourne en 1957 au sein de l’écurie Maseratioù il retrouve la 250F. Ce sera l’année des derniers exploits. Le 4 août, sur le circuit de Nürburgring, il a un retard de 45 secondes à la mi-course. Fangio entreprend une remontée mémorable sur les pilotes de Ferrari et parvient à les dépasser dans l’avant-dernier tour. Cette course d’anthologie connue de tout amateur de pilotage automobile reste l’un des plus beaux exploits de l’histoire de la Formule 1.
  • Alberto Ascari. Le pilote italien qui a remporté le championnat du monde de Formule 1à deux reprises a brièvement intégré l’écurie Maserati en 1954.
  • Mike Hawthorn. Il est devenu en 1958,au volant d’une Ferrari, le premier pilote britannique à remporter un titre de champion du monde de Formule 1. Deux ans auparavant, il concourait pour l’Owen Racing Organisation au GP d’Argentine au volant d’une Maserati 250F.
  • Jack Brabham. Le pilote australien, cofondateur de l’écurie Brabham Racing Organisation, a participé au Grand Prix d’Angleterre 1956 à bord d’une 250F.
  • Phil Hill. Il est le premier pilote automobile américain sacré champion du monde de F1 en 1961. Trois ans auparavant, il s’engageait au Grand Prix de France au volant d’une Maserati 250F et se classait à la septième place.

Partager cet article